Locomotives à vapeur à Genval

145. Le Pont d'Yssche Collection Cercle d'Histoire de Rixensart

>1907 | Le pont d’Yssche, coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Le pont d’Yssche (Overijse), situé en face de la rue de la Tasnière à Genval. Yssche est le nom d’un fief du duc de Brabant, érigée au XVIIe siècle en terre principautaire.

783. Gare de Genval II sémaphore et train vapeur 1914 c Jean-Claude Renier

1914 | Train à vapeur en gare de Genval, coll. Jean-Claude Renier
(à l’avant-plan le sémaphore)

9b786-838122563

1959 | Locomotive à vapeur type 29 en gare de Genval, coll. Bruno Marchal

Ce train de manoeuvre avec de nombreux wagons était entièrement destiné aux Papeteries de Genval. L’électrification de la ligne est déjà visible sur cette photo, raconte Bruno Marchal, président de l’asbl Plumalia. A droite, la vieille gare de Genval et le hangar (1) situé sur le parking de la SNCB. Le tout jeune agent d’accompagnement à l’avant de la machine est mon père, alors âgé de 20 ans.

Ce type de locomotive fait partie d’une série de 300 locomotives commandées après la Seconde Guerre mondiale par la SNCB aux Etats-Unis et au Canada. La 29.092 a été produite en 1946 par Montreal Locomotive Works. Réformée le 20 avril 1967, la 29.092 connut un répit étant convertie en générateur mobile de vapeur, afin de servir dans une gare de formation au préchauffage des rames voyageurs (2).

9a423-3229279705

1979 | Locomotive à vapeur 29.013 (3) entrant en gare de Genval © Michel Huhardeaux

f2408-3384266400-2

1979 | Loco 29.013 en Gare de Genval © Michel Huhardeaux

Ce train est un spécial et non un train régulier. La traction à vapeur avait pris fin en 1966, avec cette loco 29.013 (2) d’ailleurs, explique Michel Huhardeaux.

1054c-274731762-2

2009 © Eric de Séjournet


(1) dont la démolition a débuté le 17 août 2009 pour faire place aux nouvelles infrastructures du RER
(2) HOTTON J.M., L’histoire de la locomotive à vapeur 29.013 de la SNCB, in Patrimoine Ferrovaire et Tourisme asbl, 2007
(3) Ce type de locomotive fait partie d’une série de 300 locomotives commandées après la Seconde Guerre mondiale par la SNCB aux Etats-Unis et au Canada. La 29.013 a été produite en 1946 par Montreal Locomotive Works et effectua son parcours de rodage le 7 février 1946 entre Anvers et Louvain à la vitesse de 30 km/h. Le 8 février 1946, elle est affectée à la remise d’Ottignies. En avril 1957, elle est reprise dans les effectifs de Kinkempois d’où elle est transférée en octobre 1960 vers Louvain. Elle y reste très peu de temps pour rejoindre Monceau en décembre 1960. En mai 1963, elle dépend de la remise de Merelbeke. En novembre 1966, elle se retrouve à l’atelier d’Alost qui dépend administrativement de Merelbeke. C’est ainsi qu’elle effectue, au départ de cette remise, le dernier parcours commercial voyageur en traction à vapeur le 20 décembre 1966 entre Ath et Denderleeuw. La 29.013 est ensuite affectée à la remise de Louvain le 2 février 1967 où elle termine sa carrière et sort des écritures en avril 1967 (2).

Trains à Genval (après 1991)

65623-2875668153

1991 | Autorail entrant en gare de Genval
photo © Marc Petit

Intéressante photo illustrant le patrimoine industriel de Genval. En effet, trois éléments s’y retrouvent simultanément : la gare de Genval avant rénovation, et sur l’arrière plan, l’ancienne gare et la tour à charbon, toutes deux démolies. Cette dernière alimentait les locomotives à vapeur assurant le transport des marchandises des Papeteries de Genval (1).

Le 554.18, photographié à Genval en 1991, est un autorail de la série 46, de type 554. A la fin de la seconde guerre mondiale, un besoin criant d’autorails se fait sentir pour reprendre le trafic sur les lignes non électrifiées, de nombreux engins ayant été endommagés ou détruits au cours du conflit. Pour renflouer rapidement le parc, la SNCB décida de commander des engins légers pour le trafic touristique (principalement autour de Bruges et de Visé) (2).

783B. Gare de Genval 2015 Monique D'haeyere

mars 2017 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Trains à Genval (après 1991)

Trains à Rixensart (après 1964)

GARE DE RIXENSART

f0656-3806444567-1

février 1964 | Ligne 161 à Rixensart, coll. Chaw

A gauche, une automotrice SNCB de 1956 du type ‘Budd’ vient de quitter la gare de Rixensart en direction d’Ottignies. A droite, une motrice SNCV du type S, se dirige vers Wavre. Ces automotrices furent construites dès 1954 à 210 exemplaires. Ce furent les dernières motrices modernes à circuler sur la ligne W avant sa fermeture en 1964. Les caractéristiques techniques étaient à peu près semblables à celles de la ‘standart métallique’. On note les différences suivantes : 4 moteurs électriques de 66 CV, caisse en acier et aluminium, vitesse : 75/80 km/h, 33 places assises, 70 places debouts et portes pliantes à commande pneumatiques. On aperçoit la gare de Rixensart en arrière-plan entre les deux motrices (1).

90517-2233465549-2

avant 1990 | Ligne 161 à Rixensart © Philippe Debecker

L’automotrice électrique de la série 00 de 1954 est à l’arrêt en gare de Rixensart. Cette photo fut prise d’un endroit inhabituel … depuis l’extrémité du quai de la voie 2, montrant l’entrée en gare en direction de Ottignies. Ces automotrices électriques (vitesse maximale de 130 km/h) sont celles qui ont vu le jour sur la ligne 161, dès l’électrification de celle-ci en 1956, souligne Jean-Claude Renier, vice-président du Cercle Ferroviaire de Rixensart.

2ace5-220624210

ca 1990 | Ligne 161 à Rixensart © Philippe Debecker

Le train international vers la Suisse est tracté par une locomotive électrique de la Série 20. La première tranche de ces locomotives fut construite en 1975 et celles-ci faisant partie des locomotives les plus puissantes d’Europe (7000 CV/ 5130 KW). Pour les puristes du chemin de fer, on remarque que le numéro de série se trouvant sur la face frontale de la locomotive se trouve exceptionnellement dans une bande de visibilité jaune, qui est un parallélogramme à base inversée, raconte Jean-Claude Renier.

ae120-493894858

ca 1990 | Ligne 161 à Rixensart © Philippe Debecker

Trois automotrices doubles de la série 03 ‘Breaks’ roulent en direction de Bruxelles. Ces automotrices, qui furent construites dès 1981, pouvaient atteindre la vitesse de 160 km/h. Il s’agit certainement d’un train direct Bruxelles-Namur, précise Jean-Claude Renier.

2e62f-105972644

30 octobre 1999 | Ligne 161 à Rixensart © Jean-Claude Renier

Une automotrice série 03 Breaks triple traverse la gare de Rixensart. Ces automotrices transformées (ajout d’une voiture intermédiaire et nouvelle livrée dans les couleurs) ont été engagées sur la relation IC Ostende-Bruxelles-Arlon, explique Jean-Claude Renier.

rixensart,trains rixensart

janvier 2011 | Ligne 161 à Rixensart © Monique D’haeyere

01396-209225586

février 2014 | Ligne 161 à Rixensart © Monique D’haeyere

SENTIER ET PONT DU PÈLERIN

912d2-2958132242-1

16 mars 2002 | Ligne 161 à Rixensart © Jean-Claude Renier

Le train International IRIS se dirigeant vers la Suisse pas sous le pont du Pèlerin. Ce type de train fut supprimé fin 2011 et fait donc partie de l’histoire de notre ligne de chemin de fer 161 (2). La locomotive type 20 (7000 CV) tire une voiture Bar resto SNCB, suivie de voitures suisses, commente Jean-Claude Renier.

1aab0-3267809129-1

avril 2011 | Sentier du Pèlerin, longeant la ligne 161 à Rixensart © Monique D’haeyere

016ee-2715886681-1

août 2011 | Pont du Pèlerin © Monique D’haeyere

Dans le cadre des travaux du RER à Rixensart, le Pont du Pèlerin (rue des Bleuets) fut démantelé durant le week-end du 24/25 septembre 2011.

8c8e7-3815651510-2-1

1er avril 2016 | Pont du Pèlerin et train IRIS © Jean-Claude Renier

Cette photo du train IRIS fut prise le 1er avril 2016 lors de son dernier trajet … et dernier passage sous le nouveau pont du Pèlerin.


(1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre du temps du…vicinal, Edition Pro-Tram asbl, 1999
(2) Sur les lignes de chemin de fer 161 et 162, nous pouvions encore voir passer deux trains internationaux journaliers:
– EC (Euro City) 96/97 IRIS : Bruxelles Midi- Bâle (avait son terminus à Zurich jusqu’en 2013)
– EC 90/91 VAUBAN: Bruxelles Midi – Bâle (avait son terminus à Milan jusque 2004). Ce train est aussi supprimé au 1er avril 2016.

 

Locomotive à vapeur type 29 en gare de Genval

genval,trains,gare de genval,papeteries

1959 | Locomotive à vapeur type 29 en gare de Genval

Ce train de manoeuvre avec de nombreux wagons était entièrement destiné aux Papeteries de Genval. L’électrification de la ligne est déjà visible sur cette photo, raconte Bruno Marchal, président de l’asbl Plumalia. A droite, la vieille gare de Genval et le hangar (1) situé sur le parking de la SNCB. Le tout jeune agent d’accompagnement à l’avant de la machine est mon père, alors âgé de 20 ans.

Ce type de locomotive fait partie d’une série de 300 locomotives commandées après la Seconde Guerre mondiale par la SNCB aux Etats-Unis et au Canada. La 29.092 a été produite en 1946 par Montreal Locomotive Works. Réformée le 20 avril 1967, la 29.092 connut un répit étant convertie en générateur mobile de vapeur, afin de servir dans une gare de formation au préchauffage des rames voyageurs (2).

_____
(1) dont la démolition a débuté le 17 août 2009 pour faire place aux nouvelles infrastructures du RER
(2) HOTTON J.M., L’histoire de la locomotive à vapeur 29.013 de la SNCB, in Patrimoine Ferrovaire et Tourisme asbl, 2007