118 | Le Château – Vue générale

5cc3d-2461789702-1

1907/1912 | coll. Jean-Claude Renier

« En 1883, le Conseil communal fait remarquer que « l’étendue de la commune est de 838 hectares … 2 propriétaires en possèdent 554 hectares. Il est utile de mentionner que les bois comptent près de 300 hectares », souligne Colette Pinson, Présidente du Cercle d’Histoire de Rixensart (VII). A cette époque, les fermes de Froidmont (90 ha) et de la Basse-Cour (75 ha) appartenaient à la famille de Merode.

d8a38-2111722707-1

2010 © Monique D’haeyere

Avenue Franklin Roosevelt, hissez les couleurs

4444b-291942995-1

après 1951 | avenue Franklin Roosevelt, coll. Magguy Van Goethem

septembre 2006 | avenue Franklin Roosevelt © Francis Broche
1985 | Jardinerie Philippe (1), coll. Gilbert Nauwelaers
2010 | Jardinerie Philippe © Gilbert Nauwelaers


(1) LEGRIS Philippe, Jardinerie Philippe – Les secrets de sa conception, 1996 (2)
(2) Après avoir fait ses études d’horticulture à Vilvorde, puis à Gembloux (terminées en 1973), Philippe Legris (1) accomplit son service militaire en Allemagne aux Eclaireurs du 2e Régiment de Cyclistes (2 Cy) et écrit à ce propos : Ce service militaire intéressant m’a permis de repousser mes limites, d’apprendre ce que c’est que l’ordre, le respect et la discipline et de plus j’y étais totalement dans mon élément, côtoyant une nature sauvage autant qu’admirable comme celle de la région de Westphalie. Démobilisé, il est engagé dans un centre de jardinage à Rosières … jusqu’en 1985. Il a le coup de foudre (qui remonte d’ailleurs à son enfance) pour une villa sise avenue Franklin Roosevelt 7A, l’achète et obtient les autorisations afin de la transformer en commerce de jardinage. Sa devise : Les points faibles des autres seront les points forts de ma future entreprise. En juin 1995, lors du cinquantième anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale, la Jardinerie Philippe fut pavoisée de tous les drapeaux des pays vainqueurs du nazisme.

39 | L’Entrée du Château de Rixensart

c999d-888071803-1

début XXe | coll. Jean-Claude Renier

La cour d’entrée du Château est clôturée vers l’avant par un mur percé d’un portail monumental en plein-cintre en briques et pierres bleues, datant pour la plus grande partie du XVIIe siècle (maître de carrière d’Arquennes, Martin Poulet) (VII°.

La chapelle castrale (A1) sera démolie et remplacée par un nouveau sanctuaire en 1912. Pendant les travaux, la messe est dite dans la grange de la ferme de la Basse-Cour, racontent Paul Buffin (I) et Robert Delbrassinne (IV).

3490a-2634217992-1

2010 © Monique D’haeyere

Parc communal

3e233-693849716

décembre 2014 | Parc communal © Eric de Séjournet

Sur cette photo panoramique prise dans le Parc communal, on reconnaît de gauche à droite l’Antenne de Police de Rixensart, la croix d’occis (1), le kiosque à musique, le château du Héron et sa façade Ouest (2) et le Monument des Combattants.


(1) portant la mention « ici fvt/mevrdri le/5 de jvin/jan petit/priez diev/pour lvi/16 22 »
(2) la maison communale se compose actuellement de quatre ailes entourant une cour couverte d’une verrière