Rixartisanat et la fête au château

180520 Fête au Château de Rixensart 30 mai 1993 © Jean-Claude Renier 0

29 et 30 mai 1993 | Sixième édition de la ‘Fête au château’
photos © Jean-Claude Renier

La Fête au château se déroula durant le week-end de la Pentecôte et fut placée sous le signe du théâtre et de l’artisanat.

180520 Fête au Château de Rixensart 30 mai 1993 © Jean-Claude Renier 1

Les personnages de Molière, de Rostand et d’autres grands auteurs de cape et d’épée arpentèrent deux jours durant les pavés de deux cours du château de Rixensart.

180520 Fête au Château de Rixensart 30 mai 1993 © Jean-Claude Renier 2

Dans la seconde cour du château, les visiteurs découvrirent une vingtaine d’artisans : potier, céramiste, sellier, ébéniste, modeleur, graveur ciseleur, … (1)


(1) MEUWISSEN Eric, Rixensart sous le signe du théâtre, in Le Soir, 15 mai 1993

Monastère de l’Alliance

180528 Monastère des Bénédictines1968-1969 | Monastère de l’Alliance, dite des Bénédictines

Au n° 64 de la rue du Monastère, la construction du Monastère de l’Alliance fut terminée en 1968. C’est l’architecte couvinois (1) Roger Bastin (2) qui en signa les plans. « Il surprit de prime abord, car, bien que conçu suivant le plan traditionnel, il était entièrement construit en béton. Aujourd’hui son environnement verdoyant lui donne plus de douceur », écrit Paul Buffin (3).

656C. Monastère de l'Alliance © Monique D'haeyere

avril 2010 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Monastère de l’Alliance

Le Vicinal au Pèlerin

180502 Tram vicinal le long de la voie ferrée Rixensart © Jean-Louis Lebrun1960 | SNCV Ligne Bruxelles-Waterloo-Wavre
(partie de la voie située entre la gare de Rixensart et le pont du Pèlerin)
coll. Jean-Louis Lebrun

La ligne vicinale, également dénommée le WaWa (Waterloo/Wavre), longeait les voies SNCB. Par une longue pente qui l’amenait à dominer la tranchée de la ligne ferroviaire, elle atteignait le pont du chemin de Nivelles. Une belle courbe précédait le dernier arrêt sur le territoire communal : ‘le Pèlerin’. Ce nom provient du fait que le Vieux Chemin de Nivelles (…) voyait passer les pèlerins qui parcouraient cette route pour aller faire leurs dévotions à Ste Gertrude à Nivelles ou à N-D de Basse-Wavre. La ligne longeait alors ce tracé antique, toujours en accotement sur côté gauche et, à hauteur de la rue Sneessens, quittait le territoire de Rixensart pour se diriger vers l’arrêt suivant : le double évitement de ‘La Bourse’, sur le territoire de Limal (1).

Continuer la lecture de Le Vicinal au Pèlerin

Ferme Delpierre, démolie en 1992

180428 Ferme Delpierre c Maxime Delpierre vue aerienne après 1973 copieaprès 1973 | Vue aérienne du centre de Rixensart
coll. Maxime Delpierre

Sur cette photo aérienne de Michel Rathé, agent immobilier (1), on reconnaît la ferme d’Albert Delpierre (2), fermier et ancien conseiller communal à Rixensart.

La ferme Delpierre fut construite aux environs de 1900. Les terres entourant la ferme s’étendaient de la place de la Vieille Taille jusqu’aux avenues Marcel Tilquin et Reine Astrid avant les années vingt (3).

Le corps de logis à 5 travées donne sur la place de la Vieille Taille. A droite, en retrait, avec son toît de tuiles rouges, la grange. A l’origine, le bâtiment de la BBL, situé à gauche du corps de logis, faisait partie de la ferme. C’était là que se trouvaient les étables et l’écurie. Ces dernières furent transférées dans la grange, suite à la vente d’une partie du bien. Le petit bâtiment se trouvant devant la grange, contigu à la place, servait à ranger la voiture et du matériel. Avant 1965, le terrain de l’exploitation agricole se prolongeait jusque l’avenue Tilquin. Une parcelle de terrain ayant été vendue à Monsieur Jacquet qui y construit une maison, que l’on voit à l’arrière de la grange. Cette ferme a été exploitée jusqu’en 1973, mais appartenait déjà à Ernest Delpierre, père de Albert. Ernest était aussi marchand de charbon, de poules et de briques (4).

Le ferme Delpierre fut démolie en 1992. A sa place un immeuble commercial et à appartements fut érigé (5).

180428L Ferme Delpierre c Maxime Delpierre vue aerienne après 1973 photo légende

Continuer la lecture de Ferme Delpierre, démolie en 1992

Chapelle du Calvaire, IHS

rixensart,chapelles,bois de rixensart

1902 | Le Calvaire
coll. Francis Broche

A l’est du château de Rixensart, sur une colline dite du Calvaire, à la lisière du bois, se trouvent deux chapelles placées en regard l’une de l’autre et communiquant par une avenue; la plus remarquable est dédiée à sainte Anne, l’autre au Seigneur crucifié (1).

Les archives du château (de Rixensart) font mention à la date du 2 janvier 1813 de ‘travaux de peinture et de ferronerie exécutés pour le chapelle du Bondieu du Calvaire et le chapelle de la Vierge du Calvaire’ (2).

Continuer la lecture de Chapelle du Calvaire, IHS

Chapelle Notre-Dame-du-Beau-Regard

rixensart,square dessy,chapelle notre-dame-du-beau-regard

avant 1950 | Chapelle sise Square Dessy à Rixensart
(à droite la villa ‘L’Éclat de rire’)
coll. Jean-Claude Renier

Cette chapelle, dont on ignore le nom, fut remplacée vers 1950 par l’actuelle chapelle Notre-Dame-du-Beau-Regard, construite par M. Monteau, un voisin du curé Foerster (1).

rixensart,square dessy,chapelle notre-dame-du-beau-regard

12.2014 © Eric de Séjournet

__________
(1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000

Continuer la lecture de Chapelle Notre-Dame-du-Beau-Regard

Le colombier de la Reine

Rue de la Reine 2012 (Objectif Rixensart) © Cedric Muscat.jpg

Le colombier de la rue de la Reine (Bourgeois)
2012 © Cedric Muscat

Dorénavant, les pigeons du colombier de la rue de la Reine n’y reviendront plus … ce bâtiment rustique disparut sans qu’un permis de démolition ne fut délivré par le service Urbanisme-Environnement de la commune de Rixensart. Une grande partie de l’espace arboré fut rasé le 9 mars 2018.

+ infos sur ARBORESCENCE ⤷ rue de la Reine (1)

__________
(1) association citoyenne rixensartoise ayant pour vocation la découverte et la protection des Arbres Remarquables de Rixensart

rixensart,bourgeois,rue de la reine,colombier

3.2018 © Eric de Séjournet

Les Petits Choristes de Bourgeois

rixensart,bourgeois,église saint-françois-xavier,les petits choristes de bourgeois

Les Petits Choristes de Bourgeois
coll. Jean-Louis Lebrun

En 1932, l’abbé Adolphe De Camps (1) demanda à Lucien Demanet (2) de rassembler des jeunes gens du village pour l’animation de la messe dominicale. Il reçut l’aide précieuse de Madame Paul Jacques, née Germaine Cambron (1895-1990), excellente musicienne, pour former des choristes à l’exécution de partitions grégoriennes comme la liturgie l’exigeait à cette époque. Très vite le groupe s’étoffa et excella dans un répertoire d’oeuvres classiques (Mozart, Bach, Haendel, Vittoria, Aichinger, …) (3).

Les choristes sont 25 en 1945 quand ils rejoignent la Manécanterie (4) des Petits Chanteurs à la Croix de Bois fondée par l’abbé Maillet à Boulogne Billancourt (…). A leur début, un certain antagonisme leur est témoigné par les chanteurs traditionnels du jubé. Ceux-ci, cependant, continuent, en semaine, à interpréter les hymnes grégoriens avec un zeste d’accent du terroir qui rassure les anciens (5).

En 1947, les Petits Choristes de Bourgeois obtinrent au Conservatoire de Bruxelles le Prix César Franck.

Officiellement reconnue, la chorale participa à des concerts chorals à Paris (1947), à Rome (1949) et à Cologne (1953) (3).

Ils sont 50 qui chantent à Rome en avril 1949 (5). Dans la Ville Eternelle, la chorale chanta devant le Pape Pie XII, le célèbre Ave Verum de Mozart lors d’un rassemblement d’environ 3000 petits chanteurs à la Croix de Bois du monde entier (3).

__________
(1) L’abbé Adolphe De Camps naquit à Anderlecht le 31 mai 1879, fils de François De Camps, docteur en médecine, et de Céline Clément de Cléty. Successivement professeur à l’institut Saint-Louis, à Bruxelles, curé de Piétrebais, il fut désigné le 7 mai 1924 curé de Bourgeois par Son Eminence le cardinal Désiré-Joseph Mercier. D’une nature ascétique et humble, il s’attela à l’achèvement de son église, décidé par son prédécesseur. Son état de santé l’obligea à demander, le 3 novembre 1935, à être déchargé de sa mission. Retiré dans sa famille à Herent, il fut emmené en captivité comme prisonnier politique pendant la guerre de 1940-45. Il décéda à Herent (Louvain) le 4 avril 1962 (8).

(2) Lucien Demanet (1914-1982) fut le fondateur des choristes du Bourgeois en 1932 (5). Personnalité estimée de ses concitoyens, il fut conseiller communal et échevin (7).
(3) DELBRASSINNE Jean-Pierre, Si Bourgeois m’était conté, pp. 19 et 20, 2004
(4) Manécanterie : école paroissiale formant des enfants au chant religieux et au service de l’autel
(5) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l’ancienne commune de Rixensart, 1996

Continuer la lecture de Les Petits Choristes de Bourgeois