Monument à la Gloire et Reconnaissance aux Combattants de Genval

14f90-527722680

après le 25 juin 1922 | Monument aux Morts de la Place communale de Genval
coll Patrimoine rixensartois

Pendant la Première guerre mondiale, Genval a mis au service de la patrie 135 soldats dont 55 volontaires. 18 de ces braves ont donné leur vie. L’idée de célébrer les soldats morts au combat ne fut pas oubliée dans l’euphorie de la libération mais reprise par le Conseil communal de Genval qui, dès le 17 janvier 1919 fut d’avis de faire ériger sur la place publique un monument à la mémoire des soldats de la commune tombés au champ d’honneur. Une souscription sera ouverte (1).

L’inauguration du monument à la Gloire et Reconnaissance des Combattants de Genval 1914-1918 eut lieu le 25 juin 1922. Le journal Le Soir du lundi 26 juin 1922 rappelle que Genval a fourni 135 soldats sur 300 hommes en âge de combattre, et évoque l’envol de 21 pigeons dont chacun porte sur les ailes le nom d’un héros.

d7d55-1567688087
© Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Monument à la Gloire et Reconnaissance aux Combattants de Genval

Maison communale de Genval, de 1913 à 1977

9c079-3627093005

1924/1927 | Deuxième Maison communale de Genval,
située à l’angle de la Place communale et de l’avenue Gevaert
coll. Imelda De Thaey

Construite par l’architecte Campenhout et inaugurée en 1913 (1), l’ancienne Maison communale de Genval est le premier bâtiment de la Place Communale. Selon Bénédicte de Ghellinck et Bruno Merckx, elle fut construite en 1913 par l’architecte E. Herent dans un style éclectique (2).

Sur la photo, la rue du Vallon n’est pas encore percée, observe Imelda De Thaey.

Continuer la lecture de Maison communale de Genval, de 1913 à 1977

Cérémonie en hommage à trois paroissiens fusillés par les Allemands

176. Rapatriement fusillés genvalois 17 juin 1945 Place communale c Luc Debource

17 juin 1945 | Rapatriement de trois Genvalois fusillés par les Allemands.
Le convoi funéraire remonte l’avenue Gevaert et arrive Place communale à Genval.
coll. Luc Bource

Trois paroissiens de Saint-Sixte arrêtés par la Gestapo furent fusillés début 1943 : Alexandre Ancart et Georges Rouchaux, tous les deux à Bourg-Léopold, et Maurice Van Diest au Tir National. Dans sa Monographie de Genval (p. 73), Adrien Tonnet, curé à la paroisse Saint-Sixte de 1923 à 1962, consigne le 17 juin 1945 : Au cours d’une cérémonie grandiose les corps des fusillés sont ramenés à Genval.

Ancart A. (41), Rouchaux G. (48) et Van Diest M. (41) font partie des 185 patriotes exécutés au Fort de Breendonk (1).

• Alexandre Ancart est né le 16 mars 1902 (2) à Cortil-Noirmont (BW), et, pour avoir transporté des armes, fusillé à Bourg-Léopold (2) (et non à Breendonk) le 6 janvier 1943 (3)

• Georges Rouchaux est né le 28 décembre 1895 à Ixelles, et fusillé à Breendonk le 6 janvier 1943 (3)

• Maurice Van Diest est né le 5 novembre 1902 à Wavre (BW), et, pour possession d’armes, fusillé à Breendonk le 13 janvier 1943 (3) Continuer la lecture de Cérémonie en hommage à trois paroissiens fusillés par les Allemands