La Pommeraie, ‘Enfants de la Patrie’

La Pommeraie <> 2011 © Eric de Séjournet <> 2016 © Monique D’haeyere

Sur la rive nord du lac de Genval (1), on retrouve cette villa dénommée ‘La Pommeraie’, une ancienne ferme « aménagée par M. Aimé Lagrange à l’époque où il acquit la chapelle Tell » (2).

1962

Après la Seconde Guerre mondiale, cette propriété accueillit des enfants de prisonniers politiques et résistants. Le ‘Home de Genval (Enfants de la Patrie)’ reçut en 1955 un subside de 549.850 FrB (3).

16 août 1956 © Renée Lambion
1961 | Groupe d’enfants du Home de Genval, photographiée en compagnie de leur monitrice rue de la Bruyère à Genval
15 avril 1961 | Jacques De Mol

Jacques De Mol témoigne : « J’ai passé quatre années à Genval. Puis, par manque de subsides, le home a fermé à Genval. Avec mon frère et ma soeur (sur la photo également), nous sommes partis à Faulx-les-Tombes, où je suis resté deux années ».


(1) sur le territoire de la commune d’Overijse
(2) GHYSSENS Roger, Genval-les-Eaux de 1895 à 1935, Editions de la Page, 2003
(3) Sénat de Belgique, Rapport de la Commission de la Santé Publique et de la Famille chargée d’examiner le projet de loi contenant le budget du Ministère de la Santé Publique et de la Famille pour l’exercice 1956, séance du 7 décembre 1955 (4)
(4) D’autres homes pour enfants de prisonniers politiques et résistants recevaient également des subsides, mais moins élevés : Home ‘Clair Foyer’ à Gryon en Suisse (352.300 FrB), Home ‘Les Cailloux’ à Uccle (162.940 FrB), Home ‘Rosario’ à Biévène (191.759 FrB), Home ‘Miraval’ à Boitsfort (82.886 FrB), Home de Berchem (203.630 FrB), Home ‘Les Hirondelles’ (86.632 FrB) et Home ‘Alpina’ à Villars-sur-Ollon en Suisse (142.750 FrB).