L’île du lac, unique et rustique

3be20-1629878278

début XXe siècle | Une vue du lac de Genval et de son île

Genval circ 1907 0015

1907 | coll. Jean-Claude Renier

Vue sur le quartier du Panorama à Rosières, coll. Francis Broche
Rive est du lac de Genval, coll. Anne-Marie Delvaux

Un coin du lac, coll. Francis Broche
1919 | Vue générale du lac de Genval avec l’île, coll. Anne-Marie Delvaux
Bord du lac

Les villas de la Drève des Aubépines se profilent à gauche de l’île. Plus tard, un pont relia l’île à la rive sud-est du lac.

826d1-1816674926

L’île du lac et son pont rustique, coll. Anne-Marie Delvaux

50a7e-2363231770

1924 | La Maison du Garde (à gauche de l’île) et le Pavillon japonais (derrière le pont), coll. Jean-Claude Renier

L’Île des Pêcheurs sur la rive sud du lac, coll. Philippe Godin
L’île rustique, coll. Anne-Marie Delvaux

Outre les promenades champêtres, le lac de Genval offre également des distractions de choix comme la pêche, la voile et le canotage (1). Régulièrement, les membres du club de pêche local nettoyent les berges du lac de Genval. Comme en mars 2012, ils ont ressorti de tout : branches, canettes, bouteilles en verre, barrières Nadar ou encore un panneau de signalisation (2).

En 2015, une convention a été mise sur pied entre John Martin, le propriétaire et ‘Les Pêcheurs du Lac de Genval’. Pour pêcher au lac de Genval, il faut en effet être membre de l’association et payer une cotisation de 100 euros pas an. Ce qui permet de financer principalement le rempoissonnent du lac. Nous promouvons le no kill, explique Albert Collard, c’est-à-dire que les poissons pêchés doivent être remis à l’eau, mais les pêcheurs peuvent tout de même emporter un brochet et un sandre par jour de pêche. Si les concours ont lieu entre avril et octobre, les 110 membres de l’association peuvent pêcher toute l’année sur le lac.

A partir de la rive sud du lac de Genval, l’Île rustique offre une belle vue à droite sur L’Aquarium (qui deviendra l’hôtel Argentine) et son embarcadère, construit en bois en entourée d’un garde-corps (aujourd’hui dénommée La Sarabande).

Début 2019, la villa et ‘son’ île sont mis en vente par l’intermédiaire d’Immo Ferco.


(1) Magazine BW, octobre 2013
(2) L’Avenir, 5 mars 2012