Les Cottages, les Hydriades du lac

606. Le lac de Genval B c Francis Broche

Les Cottages (lac de Genval)
coll. Francis Broche

Hormis le chalet Guillaume Tell, la rive nord du lac de Genval tarda quelque peu à se construire alors qu’elle est exposée au sud.

Il fallut attendre que se manifeste l’intérêt d’Aimé Lagrange (ca 1870-1943), un homme entreprenant qui avait créé à Anvers une importante industrie d’alimentation pour le bétail. Selon la version de sa famille, Aimé Lagrange, acheta la chapelle Tell peu après sa construction et bâtit en outre les quatre villas proches, trois à gauche et une à droite (vu de la rive sud). Il aurait de même racheté et agrandi la ville ‘la Pommeraie’ et reconstruit le grand bâtiment connu sous le nom de ‘la Baraque’ à l’époque des courses hippiques. De son vivant il fait construire et vend plusieurs villas sur la rive nord mais, à son décès, lègue à sa fille aînée, Simone, épouse Vindevoghel, une des villas au bord du lac ainsi que ‘la Pommeraie’. A son autre fille,  Suzanne, épouse Robert Goffin, il lègue la villa Tell et ‘la Baraque’ modifiée que R. Goffin louera après le décès de sa femme, à une organisation de jeunesse (1).

genval,lac de genval,chalet guillaume tell

juillet 2014 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Les Cottages, les Hydriades du lac

Les Bruyères, de grand intérêt biologique

3c658-697641346

Les Bruyères et vue vers Genval
coll. Imelda De Thaey

La Grande Bruyère de Rixensart est localisée dans la partie ouest de la localité de Rixensart, le long de l’actuelle avenue Franklin Roosevelt (N 275) et au sud des anciennes papeteries de Genval. La sablière occupe la partie nord du site; elle a été ouverte dans le versant droit de la vallée de la Lasne. On y a extrait des sables tertiaires du Bruxellien. Le site comprend une petite sablière, des fragments de pelouses sur sables acides et un lambeau de lande à callune, végétation jadis beaucoup plus étendue en Brabant wallon. Quelques espèces caractéristiques y subsistent et sont très rares ailleurs dans la région : c’est le cas de la jasione (Jasione montana) et de l’agrostis des sables (Agrostis vinealis) parmi les plantes, du criquet des larris (Chorthippus mollis) et de la coccinelle noire (Exochomus nigromaculatus) parmi les insectes. Intégré dans le réseau Natura 2000, ce site classé dont l’intérêt a été souligné dans le cadre du PCDN de Rixensart, bénéficie du statut de ‘réserve communale’ et est doté d’un comité de gestion (1).

Site de grand intérêt biologique, il est clôturé mais on note l’existence de plusieurs sentiers (2).

5d8f8-1560416103

Continuer la lecture de Les Bruyères, de grand intérêt biologique

Chapelle Notre-Dame-de-Hal

90dbd-14347704481

1906 | Chapelle de l’Abbé, dite chapelle Stouffs,
aujourd’hui enclavée dans un mur de l’avenue Gevaert.
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Inscription : Cette chapelle a étté édifiée par Jean Stouffs et Elisabeth Mascart à l’honneur de Notre Dame de Hal Ave Marie Lan 1776 Anne-Joseph Stouffs lan 1881 Cette chapelle y est reconstruite par Gilbert François J.H. 188 J.M.J. (1).

Chapelle Notre-Dame-de-Hal avenue Gevaert 12.2018 © Monique D'haeyere 1

décembre 2018 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Chapelle Notre-Dame-de-Hal

Graffiti du lac

3bed3-2644686245-2

2004 | Graffiti de la Promenade Paul Harris (lac de Genval)
© Serkan Duzler

Sur la Promenade Paul Harris (sur la rive sud du lac de Genval), un mur couvert de graffiti attire l’attention des promeneurs. Il ne s’agit pas de tags sauvages mais bien d’une oeuvre réalisée en 2004, à la demande du propriétaire du Château du Lac, par des jeunes anglais, belges et suédois dans le cadre d’une semaine hip-hop organisée par la Maison des Jeunes de Rixensart. L’oeuvre représente la terre avec le DJ, le vent avec les graffiti, le feu avec la dance et l’eau avec le rap.

Continuer la lecture de Graffiti du lac

Monument à la Gloire et Reconnaissance aux Combattants de Genval

14f90-527722680

après le 25 juin 1922 | Monument aux Morts de la Place communale de Genval
coll Patrimoine rixensartois

Pendant la Première guerre mondiale, Genval a mis au service de la patrie 135 soldats dont 55 volontaires. 18 de ces braves ont donné leur vie. L’idée de célébrer les soldats morts au combat ne fut pas oubliée dans l’euphorie de la libération mais reprise par le Conseil communal de Genval qui, dès le 17 janvier 1919 fut d’avis de faire ériger sur la place publique un monument à la mémoire des soldats de la commune tombés au champ d’honneur. Une souscription sera ouverte (1).

L’inauguration du monument à la Gloire et Reconnaissance des Combattants de Genval 1914-1918 eut lieu le 25 juin 1922. Le journal Le Soir du lundi 26 juin 1922 rappelle que Genval a fourni 135 soldats sur 300 hommes en âge de combattre, et évoque l’envol de 21 pigeons dont chacun porte sur les ailes le nom d’un héros.

d7d55-1567688087
© Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Monument à la Gloire et Reconnaissance aux Combattants de Genval

Cimetière de Genval, Bois Pirart

181102 Le Calvaire du nouveau cimetière de Genval

après 1918 | Le Calvaire du nouveau cimetière de Genval,
avenue de la Closière/rue du Bois Pirart

L’ancien cimetière de Genval, situé à l’angle des rues JB Stouffs et Mahiermont, que les Genvalois de souche appellent encore ‘le vieux cimetière’ servit jusqu’au lendemain de la Première Guerre mondiale, avant d’être fermé. A l’époque, les monuments funéraires ont été retirés, certaines tombes ont été vidées à la demande des familles et les corps transférés vers d’autres cimetières de la commune (1). On peut en déduire que le nouveau cimetière fut ouvert après 1918.

Au bout de l’avenue de la Closière,  le cimetière, totalement emmuré, s’ouvre par une entrée imposante constituée de quatre grands piliers de calcaire, sur base carrée et terminés par un vase. Le cimetière, divisé par une allée principale et des allées latérales et transversales, comporte au centre quelques monuments plus intéressants, sous la forme de petites chapelles funéraires, familiales, érigées entièrement en pierre calcaire (2). 

Continuer la lecture de Cimetière de Genval, Bois Pirart

Chalet des Eaux, à la source

a4e1c-3797177493

1901/1902 | Chalet des Eaux à Genval
(photo prise de l’autre côté des voies, du sommet du talus opposé
de la tranchée du chemin de fer)
coll. Philippe Godin

Construit à l’emplacement d’un ancien oppidum néolithique (1), ce bâtiment emblématique du Parc de Genval-les-Eaux se dénomma successivement le ‘Chalet des eaux’, ‘Villa normande’, ‘Hôtel de Normandie’, puis ‘Normandy Hôtel’. Dès 1949, il connut une nouvelle destinée : l’accueil des personnes âgées (‘Résidence des Vétérans Coloniaux’, également dénommée ‘Le Gui’ Home des Vétérans Coloniaux ou ‘Résidence Stanley’, puis la ‘Résidence du Lac’).

1ca22-2514629898

janvier 2008 © Eric de Séjournet                    2010 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Chalet des Eaux, à la source

Normandy Hotel, tel un paquebot amarré

63aac-1518085421

entre 1910 et 1912 | L’Hôtel de Normandie avant transformation et extension
coll. Francis Broche

 9eb54-335835421
février 2014 © Monique D’haeyere

588. Première gare de Genval c Jean-Claude Renier

Le Normandy Hotel est agrandi
coll. Jean-Claude Renier

A l’avant-plan, la première gare de Genval. A gauche de la gare se trouvait le bureau de la RTT (Régie du Télégraphe et du Téléphone), précise Christiane Dandumont.

Dans une publicité d’antan, le ‘Normandy Hotel’ à Genval-lez-Eaux se recommande aux familles : L’Hôtel se trouve à 5 minutes de la gare de Genval, d’où partent 20 trains par jour pour Bruxelles. Téléphone Genval 57 ‘Réseau de Bruxelles’.

Continuer la lecture de Normandy Hotel, tel un paquebot amarré

Résidence des Vétérans coloniaux

3b361-3727524455

1949 | Le Normandy Hotel devint la Résidence des Vétérans Coloniaux
coll. Francis Broche

Situé dans le quartier du ‘Parc de Genval-lez-Eaux’, cet ancien hôtel de voyageurs (Hôtel Normandy) fut transformé en hospice pour vétérans coloniaux.

Continuer la lecture de Résidence des Vétérans coloniaux

L’ex Normandy : hallali et renouveau

ce025-1473896649

juillet 2014 | Ex Normandy Hotel, ex Résidence du Lac
2014 © Monique D’haeyere

Implanté dans un petit parc boisé, ce double bâtiment se compose de deux ailes juxtaposées couvertes de bâtières parallèles à légers coyaux. Les murs gouttereaux, comme les pignons, sont enduits et abondamment ornés de faux colombages. Ils sont ouverts de baies aux formes variées. Les toitures recouvertes d’eternit s’ouvrent par des lucarnes en bâtière recoupant la corniche, le niveau des combles étant un véritable étage d’habitation. Au bout de l’aile principale, un débord du bâtiment sous bâtière transversale à croupette est couronné d’un belvédère sous toiture polygonale (1).

Dans une interview accordée le 23 juillet 2014 à L’Avenir, John Martin, propriétaire, indiqua être en réflexion pour la Résidence du lac, une bâtisse en bois qui est insalubre et qui ne reçoit plus l’assentiment des pompiers depuis le départ de la maison de repos. Nous nous dirigeons vers une démolition. Quant à son affectation future, sa proximité avec le RER est un élément important de notre réflexion. J’ai toujours été attaché à la préservation du patrimoine, un critère clé dans le choix de mes hôtels et qui m’a souvent coûté très cher, mais parfois nous ne pouvons faire autrement.

Continuer la lecture de L’ex Normandy : hallali et renouveau

Rue des Déportés

f6ee4-3403853409-2

1950
| Extrémité de la rue des Déportés
coll. Michel Nauwelaers

Côte à côte dans le rue des Déportés (1), deux garages : le premier distribue de l’essence Caltex, le second, le Garage R. Warzée, fournit de l’Esso.

20914-139300499

septembre 2016 © Monique D’Haeyere


(1) La déportation est l’action pour un pouvoir politique d’obliger une catégorie ou un groupe de personnes, à quitter son habitat (territoire ou pays), soit pour l’obliger à s’installer ailleurs (déplacement forcé, regroupement forcé ou ‘purification ethnique’, soit pour le retenir dans des camps (travail forcé) (source Wikipedia)

Continuer la lecture de Rue des Déportés

Affiches électorales d’antan

Notice mise en ligne sur Rétro Rixensart le 14 octobre 2018, après la fermeture des bureaux de vote 🙂

1938 Elections à Genval 16 octobre 1938 coll. Anne Fortemps

16 octobre 1938 | Tract électoral de l’Union Communale
(commune de Genval)
coll. Anne Fortemps

Extrait du tract

A tous les Genvalois

Les candidats de la liste de l’UNION COMMUNALE ont l’honneur de solliciter vos suffrages. Voici les principes fondamentaux qui régiront leur activité communale :

1. – S’inspirer de l’exemple du regretté Bourgmestre, Monsieur Auguste LANNOYE, pour se dévouer avec clairvoyance et désintéressement à la gestion du bien commun.
2. – Sauvegarder la situation financière, l’améliorer encore si possible, de façon à réduire les impôts communaux, qui sont déjà les plus bas du Brabant Wallon.
3. – Favoriser le commerce, le bâtiment et toutes les occasion de travail, en perfectionnant encore notre voirie et en attirant la clientèle extérieure.
4. – Veiller à ce que nos écoles continuent à procurer aux enfants une forte instruction ainsi que l’éducation morale et physique qui assureront leur avenir et la fierté de leurs familles.
5. – Tenir compte de toutes les revendications légitimes et de toutes les suggestions utiles, d’où qu’elles viennent, de façon à satisfaire les intérêts particuliers dans le cadre du bien général.

Ces principes fondamentaux seront appliqués par les élus de l’Union Communale au fur et à mesure des nécessités et des circonstances. Présenter un programme long et détaillé, cela ne coûte que l’encre pour l’écrire … Mais est-ce bien sage ?

A notre époque, il est plus prudent de faire chaque jour son possible avec loyauté et prévoyance, sans promettre tant et tant de choses qu’on pourrait être ensuite bien empêché de réaliser.

Le situation internationale (1) exige d’ailleurs le calme et la réflexion. Une campagne électorale agitée par des surenchères, des meetings, des débauches d’affiches serait, croyons-nous, très peu apprécié par la grande masse des électeurs.

Rétro Rixensart éditera ci-après les affiches électorales d’antan, que les Rixensartois, Genvalois et Rosiérois souhaiteront partager. Merci de la (les) transmettre par courriel à la rédaction de Rétro Rixensart.


(1) Actualités de septembre 1938 : état de siège proclamé dans les Sudètes, rencontre Hitler-Chamberlain, mobilisation générale en Tchécoslovaquie, conférence de Munich (accords de Munich) réunissant l’Allemagne, l’Italie, la France, et le Royaume-Uni, Mussolini donne son appui à Hitler, …

Maison communale de Genval, de 1913 à 1977

9c079-3627093005

1924/1927 | Deuxième Maison communale de Genval,
située à l’angle de la Place communale et de l’avenue Gevaert
coll. Imelda De Thaey

Construite par l’architecte Campenhout et inaugurée en 1913 (1), l’ancienne Maison communale de Genval est le premier bâtiment de la Place Communale. Selon Bénédicte de Ghellinck et Bruno Merckx, elle fut construite en 1913 par l’architecte E. Herent dans un style éclectique (2).

Sur la photo, la rue du Vallon n’est pas encore percée, observe Imelda De Thaey.

Continuer la lecture de Maison communale de Genval, de 1913 à 1977