Genval, origine du nom

190125 place communale genval 7.2009 © eric de séjournet-012 (1)juillet 2009 | Maison communale de Genval © Eric de Séjournet

En 1224, on retrouve le lieu dit Juseneval (wall. ‘juzaine’ ‘inférieur’, bas lat. jusana) et réfère à la vallée basse de la Lasne et de son affluent l’Argentine, qui forment en cet endroit des étangs (1).

L’étymologie provient, d’une part, du préfixe ‘Jusenne’ contracté en ‘Gen’ et signifiant ‘en bas’, d’autre part, du radical ‘val’. Le ‘val d’en bas’ désigne donc sans doute la vallée de la Lasne qui depuis des temps immémoriaux servit de limite entre Genval, Rixensart et Rosières (2).

Quant au comte Henry Carton de Wiart (3), il avance qu’une ancienne tradition situe dans le charmant vallon de Genval (vallée Geneviève) les principaux épisodes de l’histoire de la duchesse Geneviève de Brabant, qui nous est contée dès le XIIIe siècle dans la ‘Légende Dorée’ de Jacques de Voragine (4)(5). Lire l’extrait ci-après en (6).


(1) JESPERS Jean-Jacques – Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles, Ed. Racine, Bruxelles 2005, p. 281
(2) Commune de Rixensart
(3) Henry Carton de Wiart, homme politique belge et écrivain (1869-1951)
(4) GHYSSENS Roger, Genval-les-Eaux de 1895 à 1935, Editions de la Page, 2003 (p. 200)
(5) de VORAGINE Jacques, Légende Dorée, XIIIe siècle
(6) EXTRAIT | Geneviève, épouse de Siegfried de Trêves, Duc de Brabant, vit son mari partir pour une Croisade. Le Duc, son mari, la confia, ainsi que son jeune enfant, à la garde de son Sénéchal, nommé Golo. Ce dernier, profitant de la longue absence de son maître, tenta de séduire la belle Duchesse. Celle-ci le repoussa indignée. Pour se venger, Golo envoya au Duc un message accusant la jeune épouse d’adultère. Aveuglé par la colère et par la confiance en Golo, le Duc condamna Geneviève à la peine de mort. Emmenée par ses bourreaux en Forêt de Soignes, ceux-ci eurent néanmoins pitié d’elle et de son enfant et, au lieu de la tuer, ils l’abandonnèrent au cœur de l’épaisse forêt. Guidés par une biche, Geneviève et son enfant trouvèrent un gîte au fond d’un vallon, près d’une source d’eau pure et vivifiante. Ils y vécurent de longues années. Un jour, le Duc, chassant dans la forêt, aperçut la biche et l’enfant et il les poursuivit. Il se retrouva alors face à Geneviève qu’il reconnut aussitôt. Des témoignages ayant déjà éveillé ses soupçons envers la traîtrise de Golo, il le fit pendre le jour même. Le Duc avait honte d’avoir été aussi injuste et cruel envers son épouse et son fils. Il les ramena en grande pompe au château, ainsi que la biche, et rendit hommage à la vertu de Geneviève.