1357 | Panorama

Panorama 1913 Genval c Imelda De Thaey.jpg

1913 – Vue sur le quartier genvalois formé par les rues de Rixensart et Auguste Lannoye (1) et l’avenue des Combattants. On devine à gauche le futur emplacement de la Perche couverte.

__________
(1) anciennement rue des Lilas, dans laquelle se trouvait la résidence d’Auguste Lannoye.

Photo-légende (cliquez sur la photo ci-dessous pour l’agrandir)

genval,maubroux,rue de rixensart,rue auguste lannoye

1352 | Château de Rixensart

80096-1676886171-1

après 1927 | Parterres du parc, façade Est, coll. Jean-Claude Renier

Parterres du parc du château de Rixensart, bordés des étangs, de la Drève des Etangs et du Bois de Rixensart.

Suite à l’incendie de leur château de Petersheim à Lanaken (Province de Limbourg), la famille de Merode résida définitivement à Rixensart. Le Prince Félix de Merode y entreprit « d’importants travaux de restauration et d’aménagement (…). En 1927 les jardins furent réalisés à partir d’un plan dessiné par Le Nôtre pour un autre château », écrit Paul Buffin (I).

1350 | Un bord du lac

1920 Genval Un bord du lac

vers 1920 – Un bord du lac

« En 1904, – la même année que la création de la papeterie Lannoye », signale Monique D’haeyere en se référant à Roger Delooz (XV), « le Lac de Genval est créé par M. Meert à partir d’étangs de sources et de prés marécageux. Le cours de l’Argentine ou rivière d’Argent qui marquait la limite entre Overijse et Genval est détourné, mais son ancien lit, – aujourd’hui au fond du lac, sert toujours de frontière entre les deux grandes régions du pays. Simultanément un parc fut aménagé à l’anglaise et un château construit en bordure du lac par l’architecte Wendrick, sur le modèle d’une abbaye rhénane. La Compagnie internationale des Eaux minérales s’y installa pour exploiter les sources minérales et créer un centre thermal. Genval-Les-Eaux devint un lieu de villégiature et d’installation de nombreuses personnalités du monde des affaires et des arts bruxellois. Les rives de l’étang furent garnies de restaurants et de sports nautiques et le tourisme d’un jour, au départ de la capitale, y amenaient les visiteurs endimanchés. On édifia des bâtiments de tous styles ».

genval,lac de genval

6.2014 © Monique D’haeyere

Rue Haute à Genval

f18fa-4204438361-1

1910 | Rue Haute à Genval (actuellement avenue Gevaert), coll. Imelda De Thaey

L’éditeur de cartes postales ‘Nels’ (1) arbore ici fièrement le commerce tenu par ‘J. Degraux Tabacs et Cigares Papeterie’. Comme indiqué sur la façade, ce magasin est le ‘Dépôt général des cartes Nels’. Deux vitrines extérieures présentent la dernière collection de cartes postales.


(1) célèbre maison d’édition belge, créée en 1898 à Bruxelles et qui édita quelques 30.000 cartes postales (Wikipedia)

1329 | Presbytère Sainte-Croix

Presbytère Sainte-Croix © Hommes et Patrimoine

1997 – Ancien presbytère de l’église Sainte-Croix, sise rue de l’Eglise à Rixensart (près du Château de Rixensart). « Dans un jardin enclos, presbytère en briques et pierre bleue, de la fin du XVIIIe s. belle porte Louis XV-XVI couronnée d’un fort larmier, qui épouse les courbes du linteau ; clé sculptée de feuillages, jambages en gorge, bases. Autres percements sans caractère. Oreilles, épis et bâtière de tuiles (1) ».

L’asbl Hommes et Patrimoine rappelle que « l’actuel presbytère est en fait la reconstruction aux environs de 1779, de celui qui fut incendié en 1678 par les troupes françaises« .

En effet, « venant de la place forte de Charleroi, une brigade commandée par le Ier brigadier de France, M. Lagalerie, se dirige en février 1678 vers nos contrées … Le 9 février, un capitaine et sa troupe débouchent dans Rixensart qu’ils livrent au pillage. Ils incendient tout d’abord une maison particulière, puis les bâtiments d’une ferme appartenant au comte de Bruay. C’est ensuite la maison du recteur du bénéfice Ste Croix qui est livrée aux flammes avec sa grange et ses dépendances … Quant à la maison des recteurs (lire le presbytère), il faut attendre un siècle pour qu’on la relève de ses ruines » (2).

__________
(1) PROVINCE DE BRABANT, Le Patrimoine monumental de la Belgique Vol.2, Arrondissement de Nivelles, Liège 1974, p. 485
(2) GILSON Paul, Les incendies du château de Rixensart et les malheurs de la population pendant les guerres de Louis XIV, in Regards sur le passé de Rixensart-Bourgeois, Rixensart, pp. 103 à 114

rixensart,rue de l'église,presbytère sainte-croix

2008 © Eric de Séjournet

Le Marronnier d’Inde, l’âme de la Place communale

A 1945 Le Marronnier Place communale à Genval après guerre 40:45 c Monique D'haeyere.jpg

1945 | Le Marronnier d’Inde de la Place communale à Genval, coll. Monique D’haeyere

genval,place communale,arbres remarquables

avril 2010 | Place communale © Monique D’haeyere

B 2011 Place communale 6.2011 © Monique D'haeyere.jpg

juin 2011 | Place communale à Genval © Monique D’haeyere

C 2014 Place communale Monuments aux Morts 4.2014 © Christian Petit.jpg

avril 2014 | Place communale à Genval © Christian Petit

E 2015 Le Marronnier de Place communale à Genval © Guy Van Roy - copie.jpg

août 2015 | Le Marronnier d’Inde de la Place communale à Genval © Guy Van Roy

« Tu as toujours été là. Pour tous les Genvalois tu représentes l’âme de « la place », dont tu es sans doute le plus vieux des habitants.

Que de choses ne pourrais-tu nous raconter : le démantèlement du kiosque dont une pâle copie a pris la succession dans le parc de la Maison Communale, la destruction de l’ancienne église et son remplacement par un édifice « contemporain », les parties féroces de balle-pelote dont les règles parfois ésotériques débouchaient sur des empoignades vite noyées au café du coin, les survols de pigeons revenant au village après le concours dominical …

Mariages, enterrements, baptêmes et communions : ce sont des générations que tu as vu défiler sous le porche de l’église. Sous ta ramure, tu as abrité les amourettes naissantes des élèves de l’école toute proche et assisté stoïque aux cérémonies annuelles au monument aux morts que tu surplombes.

Le mois de mai te voyait orné de centaines de fleurs blanches, la rentrée des classes était synonyme de récolte de marrons qui remplissaient les poches des enfants du coin. Mais cette année, tu n’as plus fleuri, et c’est à peine si quelques petites feuilles ont encore tenté de verdir tes extrémités. Es-tu devenu trop vieux, est-ce le réchauffement climatique, la pollution, les effluves de la friterie toute proche ou les ravages causés par la mineuse du marronnier, petit papillon à la chenille dévastatrice … en ce bel été, tu ne ressembles déjà plus qu’à un arbre en plein hiver!

Tes jours sont sans doute comptés, et certains supputent déjà sur « ce qu’on va mettre pour le remplacer ».

Reste encore un peu, on t’aimait bien, tu sais ! »

Guy VAN ROY

C 2015 Place communale Marronnier Lune 9.2015 © Bruno Marchal.jpg

septembre 2015 | Nocturne © Bruno Marchal

1327B. Le Marronnier Place communale 18.11.2015 touché par une tempête © Guy Van Roy.jpg

18 novembre 2015 | après la tempête d’automne © Guy Van Roy

Le sort s’acharna sur le destin du Marronnier de la Place communale de Genval, touché par la tempête dans la nuit du 17 au 18 novembre 2015. Il fut abattu pour cause de chancre bactérien et remplacé le 9 décembre 2015 par un Érable (voir photo ci-dessous).

 

genval,place communale,arbres remarquables

décembre 2015 | Un nouvel Érable remplace désormais le Marronnier d’Inde © Guy Van Roy

 OBJECTIF RIXENSART   > Le Marronnier de la Place communale

1324 | Le fond du bois

bois,rixensart,avenue de merode,ligne vicinale,les soieries de maransart
entre 1929 et 1931 – « Une vue de l’avenue du Merode depuis l’actuelle entrée vers la Maison communale et vers le centre de Rixensart. La ligne vicinale est bien visible sur la droite », indique Jean-Michel Corbisier.

« Le Fond du Bois portait bien son nom avant la création de l’avenue de Merode à Rixensart. Ce ravin, un coulant d’eau, allait de la rue de l’Augette aux étangs Gillet. Il rassemblait toutes les eaux pluviales du bois du Héron. Un haut remblai fut érigé, percé d’un petit tunnel, fermé par une grille, destiné au passage des eaux. Ce très haut talus permit au tram et à l’avenue de franchir ce creux, le fond du bois », écrit Paul Buffin (I).

Observez la présence d’un troisième rail. « Il a été utilisé pour l’acheminement de wagons au gabarit des chemins de fer (écartement 1,435 m) de la gare de Rixensart (1) vers les Soieries de Maransart (2). On pourrait déterminer la date +/- éxacte de cette photo, puisque le troisième rail fut placé en 1929 et enlevé en 1931 suite à la faillite de la soierie en 1930 », explique Jean-Claude Renier, vice-président du Cercle Ferroviaire de Rixensart.

Dans une article paru en 1997 (3), Paul Stevens écrit : « La ligne vicinale Braine-L’Alleud – Wavre possédait deux raccordements ‘industriels’ : celui de la ‘Sucrerie Naveau’ à Wavres (Bierges), et celui de ‘La Fabrique de Soie Artificielle de Maransart’ (Aywiers). Vers 1925-1926, l’usine de Maransart, dont il ne subsiste que deux bâtiments actuellement, souhaita faire installer un 3ème rail entre la gare SNCB de Rixensart et Maransart, pour acheminer des matières premières et autres produits chimiques à Maransart. Ceci afin d’éviter le transbordement à Rixensart des wagons SNCB (voies de 1,435 m) dans de plus petits wagons SNCV (voies de 1 m). On bénéficiait de cette manière des tarifs SNCB ‘charge complète’, sans rupture de charge (…). La vie de ce rail fut de très courte durée. Madame Wéry, de la sablonnière Wéry, à Maransart, fournisseur de sable de la SNCV, m’a dit qu’elle n’a vu qu’une seule fois des wagons SNCB à Maransart. Chronologiquement : 

– 1928 : les plans sont prêts, le feu vert est donné pour la construction du 3ème rail, le remplacement des traverses et ajout du rail

– 1929 : la voie à 3 rails est opérationnelle

– 1930 : la soierie fait faillite

– 1931 : le rail est déclaré hors service

– 1936 : le rail est démonté

_________________
(1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre … du temps du vicinal, Editions PRO-TRAM asbl, 12/1998
(2) SA Les Soieries de Maransart : consultez le dossier du Cercle de Généalogie et d’Histoire de Lasne
(
3) STEVENS Paul, Quand le tram vicinal passait à Rixensart, in Chroniques du Cercle d’Histoire de Rixensart, 2e trimestre 1997

bois,rixensart,merode,ligne vicinale,les soieries de maransart 

4.2014 © Monique D’haeyere

1315 | Château de Rixensart

b43ff-1591064456-1

1939 | Perspective d’une terrasse du château du Prince Félix de Merode. Ce château fut transmis aux Merode par héritage des Croÿ, Licques, Melun, Gavre, Spinola, Salm et Mastaing d’Oignies (1)

__________
(1) COOMANS de BRACHENE Oscar & de HEMPTINNE Georges, « de Merode », in Etat Présent de la Noblesse du Royaume de Belgique, tome XII p. 372bis, Bruxelles, 1965