La Baraque et le Cercle Equestre de Genval

2A La Baraque II coll Philippe Godin.jpg0

La Baraque et son ‘champ de courses’, coll. Philippe Godin

Immédiatement après la Première Guerre mondiale, Genval-les-Eaux eut ses concours hippiques comme toute ville d’eaux qui se respecte. Enfin, lorsqu’on dit ‘Genval’, il faut comprendre ‘Genval-parc-extension-sur-Overijse’. Ils étaient dus à l’initiative d’Aimé Lagrange (1), le personnage qui avait acheté la ‘Chapelle Guillaume Tell’, rénové ‘La Pommeraie’ et construit quatre villas au bord même du plan d’eau. ‘La Baraque’ était le nom du site et il évoque bien sûr une bâtisse bricolée et provisoire (2).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le concours hippique, coll. Anne-Marie Delvaux
La Baraque, coll. Philippe Godin

Le bâtiment est progressivement aménagé. Le tennis, le tir aux pigeons, les chevaux de selle y sont pratiqués. Quant au café-restaurant, elle fut ‘artistiquement meublé à l’ancienne’.

89d34-3244396494-4-1

24 avril 1938 | Cercle Equestre de Genval, coll. Jean-Paul Warnauts

Affiche d’un concours hippique organisé le dimanche 24 avril 1938 par le Cercle Equestre de Genval. Selon Roger Ghyssens des courses hippiques étaient organisées jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale sur le lieu dit Genval-Parc-extension-sur-Overijse (2).

coll. Philippe Godin

Fin des années ’30, une grande villa fut construite sur ce lieu, comme en attestent les deux photos ci-avant. En effet, à gauche de chaque édifice se retrouve un même bâtiment.

→ RÉTRO RIXENSART | De la Maison Nationale de la Jeunesse à l’Europe


(1) né vers 1870, †1943
(2) GHYSSENS Roger, Genval-les-Eaux de 1895 à 1935, Editions de la Page, 2003