101 | Quartier de Froidmont

102. Quartier de Froidmont © Jean-Claude Renier

14 avril 1974 – Prise depuis leporche de la Ferme de Froidmont, cette photo montre l’avenue de l’Avenir et la rue de la Ferme. Sur l’arrière-plan on distingue les premières constructions de l’avenue Albertine. 

rixensart,froidmont,rue de la ferme,avenue de l avenir

rixensart,froidmont,rue de la ferme,avenue de l avenir 

2010 © Monique D’haeyere

rixensart,froidmont,rue de la ferme,avenue de l avenir 

2015 © Monique D’haeyere

94 | Quartier de Froidmont

rixensart,froidmont,avenue de l avenir

14 avril 1974 – « J’ai pris cette photo depuis le porche de la Ferme de Froidmont donnant sur l’avenue de l’Avenir, explique Jean-Claude Renier (1). Près d’un quart de siècle s’est écoulé entre cette photo et celle prise par mon père (cf photo n° 80). Le quartier a encore évolué. De l’autre coté du chemin de fer, le Quartier Royal doit encore sortir de terre ».

Vous êtes intrigué par le grand hangar clair en A1, le long du chemin de fer ? Jean-Claude Renier connaît la réponse. « Ce hangar se trouvait approximativement sur l’ancien site du tram et appartenait à CHEMINEES HENRY.Cette entreprise vendait notamment des pierres naturelles pour la construction de cheminées intérieures. Cette dernière a déménagé dans les années 80 vers le site des anciennes papeteries de Gastuche. Très récemment, elle a déménagé dans le zoning Nord de Wavre ».

L’auteur de la photo invite aussi à observer la maison blanche, située juste à la fin de l’avenue de l’Avenir (en A1). »Elle est composée de trois travées sur deux niveaux, dont celle de gauche, plus basse est surmontée d’une cheminée. Cette maison date de 1851, comme indiqué sur le pignon de droite ».

« Toujours en A1, une maison d’un style tout à fait nouveau (de type canadien) avec un toit à un seul pan incliné, construite dans les années 60. Elle fait face à la sablière ».

« Mais encore en A2 : la ferme Leloup (4 travées et une aile basse sur la gauche où se situait l’étable des vaches). Elle est dans l’aspect tel que je l’ai connue, lors de son exploitation. On aperçoit aussi un petit jardin à l’arrière, prolongé par une prairie longeant la rue de la Ferme ».

« Et pour terminer, remarquez les cinq voitures (dont une Renault 4 blanche et un Combi VW) se situant dans le quartier, toutes de cette époque ».

__________
(1) vice-président du Cercle Ferroviaire de Rixensart

rixensart,froidmont,avenue de l avenir rixensart,froidmont,avenue de l'avenir 

                                                                                                  3.2016 © Monique D’haeyere

80 | Quartier de Froidmont

80. Froidmont vu de l'arrière de la rue de Limal 21  vers 1950 Collection Jean-Claude Renier

1950 – Quartier de Froidmont vu de l’arrière de la rue de Limal. « Mon père a pris cette photo en 1950 depuis le 1er étage à l’arrière de la maison familiale, sise au 21 rue de Limal. La végétation actuelle empêcherait de réaliser la même prise de vue. Qui plus est, beaucoup de maisons sont venues s’y ajouter », raconte Jean-Claude Renier.

« Les quatre maisons qui sont dans l’avenue de l’Avenir ont été construites après la Deuxième Guerre mondiale » (Av1 à 4). La maison en Av3 date de « 1948 »
.

En A3, « la prairie, exploitée par la Ferme Mélotte, se prolongeait jusqu’au sentier du Meunier et passait au bas de notre jardin », se souvient Jean-Claude Renier.

«
Dans les années 50, il y avait trois fermes à Froidmont : la ferme de Froidmont (exploitée par Charles Meert), la ferme Mélotte (rue de Limal n° 33) et la ferme Leloup (au bas de la rue de Limal). Cette dernière exploitait une prairie sur le plateau du Soleil (sur le site de l’actuelle avenue Albertine) ».

« Remarquez la carrière de sable (en B2), à l’arrière du groupe des trois maisons. Les gens s’y rendaient pour se ravitailler en sable pour la construction en maçonnerie ».

«
La double maison située en A1-B1 est celle de la famille Collin. Dans les années 60, André Collin construisit un atelier à l’arrière de sa maison où il y fabriquait des transformateurs électriques. Faut-il se rappeler le passage du courant 130 volt au 220 volt ! Nous avons utilisé un de ses tranfos pour pouvoir utiliser les nouveaux appareils électro-ménagers adapté au 220V ».

«
A cette époque, beaucoup de gens cultivaient leur jardin … et du vrai bio avant la lettre ».

80B. Froidmont vu de l'arrière de la rue de Limal 21 vers 1950 Collection  Jean-Claude Renier


80.1. Froidmont vue de la rue de Limal 25 après 1957 Collection  Jean-Claude Renier

Après 1957 – Quartier de Froidmont vu de l’arrière de la rue de Limal. Deux maisons sont venues s’ajouter par rapport à la photo précédente.

Cette fois, on peut voir l’atelier de la famille Collin, où l’on fabriquait des transformateurs.

80.1B. Froidmont vue de la rue de Limal 25 après 1957 Collection  Jean-Claude Renier

77 | Chemin de Genval au Bourgeois

rixensart,sentiers,bourgeois,vallee de la lasne,rue du moulin,maison du carput,mayne,passiche

1902-1903 – Toute information à propos de l’emplacement exact de cette photo est la bienvenue.

« A l’intersection de l’actuelle rue du Moulin, du Sentier Passiche » (*
) et du Sentier du Carpu ! Serge Watté apporte des éléments de réponse très précis, qui lui ont été directement fournis « par la descendante de la propriétaire de la maison principale à gauche sur la photo. Dénommée ‘Maison du Carput’ (Carput avec un ‘t’), elle est sise sur une propriété de 10 ha. Au premier plan de cette ancienne photographie, on retrouve Léonie Mayné, née Dupuis, propriétaire des lieux. A droite, ses deux enfants : Henri (en blanc) et Jean-Baptiste Mayné ».

 

rixensart,sentiers,bourgeois,vallee de la lasne,rue du moulin,maison du carput,mayne,passiche

 

2010 © Serge Watté


—–
rixensart,sentiers,bourgeois,vallee de la lasne,rue du moulin,maison du carput,mayne,passiche(*) Quelle est l’origine du mot Passiche ? On le retrouve dans le picard athois, ainsi que le prouve la traduction faite par Pierre Huvelle de la fable
‘Le Laboureur et ses enfants’ de Jean de la Fontaine : « Armouveuz bieu vo camp dis qu’on âra fét l’out’, – Foûyeuz, fouchneuz, fosseuz, èt n’lèyeuz gneu ène friche, – A.u l’min n’passiche èt rpassiche«  (en français : « Remuez bien votre champ dès qu’on aura fait la moisson, – Fouissez, fouillez, bêchez, et ne laissez pas une friche, – où la main ne passe et repasse »). A défaut d’une autre explication, on peut supposer que le Sentier Passiche, que l’on retrouve en 1777 sur les Cartes de Ferraris (1), réfère à un passage … vers le moulin de Genval, au bord de la Lasne.

 

 

71 | Villa Roger de Grimberghe

rixensart,roger de grimberghe,servais mayne

juillet 1911 – Le mécène bruxellois Roger de Grimberghe fit construire en 1911 une villa de convalescence pour enfants débiles et estropiés (*). Dessinée par « l’architecte Servais Mayné, la villa s’étend sur un terrain d’environ deux hectares » (I).

_____
(*) « Un terme qui signifiait tout simplement ‘enfance qui avait des problèmes de croissance’ », précise Robert Delbrassinne dans Le Soir du 14 mars 2008.

rixensart,roger de grimberghe,servais mayne 

11.2011 © Cedric Muscat

39 | L’Entrée du Château de Rixensart

rixensart,eglises,chateau de rixensart,chapelle castrale

Début 20e – « La cour d’entrée du Château est clôturée vers l’avant par un mur percé d’un portail monumental en plein-cintre en briques et pierres bleues, datant pour la plus grande partie du XVIIe siècle (maître de carrière d’Arquennes, Martin Poulet) »(VI).

La chapelle castrale (A1) sera « démolie et remplacée par un nouveau sanctuaire en 1912. Pendant les travaux, la messe est dite dans la grange de la ferme de la Basse-Cour », racontent Paul Buffin (I) et Robert Delbrassinne (IV).

rixensart,eglises,chateau de rixensart,chapelle castrale

2010 © Monique D’haeyere

12. Vieux coin sous la neige – Chemin du Meunier

Vieux coin sous la neige Sentier du Meunier ca 1950 Collection Jean-Claude Renier

novembre 1925 (*) – « Cet endroit, mis en image par A. Delbrassine, a été le théâtre du premier motocross à Rixensart en 1961 ou 1962 »,se souvientJean-Claude Renier (**). « L’ovale dont je parle à propos de la photo 11, se situait dans le creux du champ marqué par le cabanon destiné au bétail. Devant l’abri, un abreuvoir (en A2). A l’époque nous y faisions de la luge, d’autres du ski ! »

Se basant sur les cartes de Ferraris (1) (***), Paul Buffin (I) définit le champ de Froidmont en deux parties, celle qui s’étendait du » bois du Héron, la Vieille Taille ou la Belle Taille, à l’ouest, au chemin de fer à l’est, et celle de l’avenue de l’Aurore au nord, à la rue des Bleuets, au sud ». Il précise que « le moulin de Genval (sur la Lasne) était plus proche de Froidmont que celui de Rosières ». Pour se rendre au moulin de Genval les habitants de Froidmont empruntaient donc le sentier du Meunier, qui continuait par la rue de l’Augette jusqu’au Bourgeois et descendait au moulin (de Genval) par la rue du même nom. Itinéraire en 1777 : cliquez sur la photo-légende ci-dessous.

12B Ferraris 1777 - Du chemin du Meunier à Froidmont vers le moulin de Genval


__________
(*)
actuel Chemin du Meunier, à gauche en sortant de la Ferme de Froidmont, site actuellement occupé par les avenues du Touquet, de l’Europe et de Winterberg (Cercle d’Histoire de Rixensart + Meteo Belgique)
(**) Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart
(***) « 
A la fin du XVIIIème siècle », explique Sentiers.be (3), « le réseau de communication est constitué d’une juxtaposition de petits réseaux rayonnant autour des villes les plus importantes. De cette période, datent les cartes topographiques des Pays-Bas autrichiens dressées par le général de Ferraris (1777). Ces cartes reprennent notamment les tracés des anciens chemins empierrés ou pavés ».