Ferme Stouffs, sur Ohain

1 Ferme Stouffs 1912 c CHR (carte postale éditée par J.B. Vanderbeck Mosray Genval) (1)

1912 | Ferme Stouffs, coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Appelée également ferme de Hernimaumont (1), elle est située route du Ry Beau Ry 20, à l’extrémité nord-est de la commune de Lasne.

La ferme Stouffs porte le nom d’une famille de notables genvalois, apparentée à celle des Degraives ou Acreman. Une véritable dynastie locale. Elle régna sur le village durant tout le XVIIIe et le XIXe siècle et fut alliée à tout ce qui fut important dans la commune (2)

fda14-1230570355-1

Intérieur de ferme, coll. Jean-Claude Renier

ed2d6-756378509-1

1932 | Huile de Pierre Thévenet, intitulée ‘La ferme blanche’, coll. Philippe Jacquet

Genval Ferme Stouffs (La Vallée de la Lasne concours photo 1970 Besangez Daniel) © SI Rixensart

1970 | Concours de photos noir et blanc organisé par le Syndicat d’Initiative de Rixensart sur le thème de la Vallée de la Lasne. Photo présentée par Daniel Besangez, rue de la Fontaine à Genval. Légende : ‘Menaces’.

1111. Le messager (BD de Benoi Lacroix)

7 janvier 1986 | Le Messager, bande dessinée par Benoît Lacroix (3)

Appelée ‘Le Messager’, cette BD de six pages, éditée par Spirou, se déroulait dans une ferme brabançonne un rien étrange. Etrange, tout d’abord, du fait de l’apparition de cette énigmatique statuette de gnome, raconte le dessinateur. Etrange aussi par l’aspect de la ferme brabançonne, qui est habituellement en carré. La ferme qui m’avait servi de modèle (la ferme Stouffs à Genval – sud de Bruxelles -, à la limite d’Ohain) était de loin la ferme qui me fascinait le plus dans la région, et j’habitais d’ailleurs non loin de là. Elle existe toujours, dans la Vallée de la Lasne, adossée au bois du ‘Trou Margot’ et faisant face au versant boisé du Belloy. Elle avait d’ailleurs fasciné de nombreux peintres (Roland Yernaux, Jean Milo) avant moi. 

11 Un bonjour de Genval ferme Librairie 'L'Entrée Livre' à Genval c Imelda De Thaey

Un bonjour de Genval, édité par la Librairie ‘L’Entrée Livre’ à Genval, coll. Imelda De Thaey

49411-1337643696-1

2011 | Vallée de la Lasne à Genval © Eric de Séjournet

→ OBJECTIF RIXENSART | Ferme Stouffs


(1) de VILLERS Anne-Marie, Mille ans d’Ohain
(2) GHYSSENS Roger, Genval 1830, Cercle d’histoire de Rixensart, 1999
(3) LACROIX Benoi, Le Messager, in 2491ème numéro de Spirou, 7 janvier 1986

Vallée de la Mazerine

180825 Marie Poulie La Mazerine Genval 1961 © Benoît Lacroix0

1961 | Vue sur l’église Saint-Nicolas de La Hulpe © Benoît Lacroix

Cet endroit est situé le long de la Mazerine, explique Benoît Lacroix. Aujourd’hui, ce terrain est occupé par le Centre commercial de la Mazerine.

Mon grand-père, qui habitait alors Boitsfort, avait acheté ce terrain derrière la brasserie ‘Chez Clément’, rue de la Bruyère. Le terrain était accessible par une route en cul de sac, le futur ‘Clos de la Mazerine’. Il englobait la parcelle sur laquelle le garage Renault fut construit, et parvenait jusqu’à la Route provinciale, un peu surélevée (que l’on devine sur la photo). C’était un terrain herbeux, marécageux, où il avait construit un petit bungalow en bois de quelques mètres carrés (voir photo n° 2). J’y ai passé mes vacances. Il y avait des trous d’eau, dans lesquelles je débusquais les grenouilles.

Mon grand-père a fini par construire sa maison à front du Clos de la Mazerine, et le bungalow a donc été détruit.

La rivière Mazerine serpentait autrefois le long de la route, du côté de La Hulpe (que l’on devine en arrière-plan). Paradoxe courant : Quand on a voûté la Mazerine, pour construire l’avenue René Soyer, que l’on a dénommé cet endroit ‘La Mazerine’. C’est Paul Becker, architecte de Bourgeois, qui a dessiné le complexe commercial de l’époque. Le Delhaize a été agrandi vers cette période.

Continuer la lecture de Vallée de la Mazerine

Marins d’eau douce

1097. Marins d'eau douce © Benoi Lacroix

1984 | ‘Marins d’eau douce’ est la première histoire courte que Benoît Lacroix fit publier dans Spirou (n° 2405 du 15 mai 1984). Dans son introduction, ce périodique de bande dessinée belge écrit que « le rêve s’y mêle à la réalité, et peut-être est-ce parce que Benoi lui-même habite près d’un grand lac que les eaux de celui-ci peuplent ses rêves de pirate? »

Le grand lac en question n’était en fait que le lac de Genval, près duquel j’habitais, raconte Benoi Lacroix. Un lac environné de superbes bâtisses de style ‘normand’ typique des anciennes villes thermales, et surtout de petits pavillons ou gloriettes de style ‘1900’ dont j’avais fait un élément central de mon histoire. Qui plus est, ce lac avait vibré au son des poèmes de Robert Goffin, qui lui-même y avait (comme mentor) accueilli Cocteau, Vian, Gainsbourg dans la petite ‘Chapelle de Guillaume Tell’ sur la berge nord ».

+ INFOS | « Benoi, un jeune dessinateur genvalois qui monte » (interview par Jean-Philippe De Vogelaere dans La Dernière Heure, 6 janvier 1986)