Avenue Général Cordier

57da3-200444383-1

Avenue Général Cordier, coll. Anne-Marie Delvaux

L’avenue Général Cordier fait suite à l’avenue Curé Glibert « après un crochet en baïonnette assez marqué », écrivit Paul Buffin (1), qui se demanda « quelles circonstances ou quelle erreur ont amené les géomètres à réaliser un tel casse-vitesse à une époque où les voitures étaient encore très rares à Rixensart. Le lotissement et l’avenue furent créés par Madame Minet, peu avant 1940. Le général Cordier combattit pendant la guerre 1914-1918 et était le neveu de la lotisseuse ».


(1) BUFFIN Paul, Portrait des rues de l’ancienne commune de Rixensart, 1996

466 | Papeteries de Genval

genval,papeteries,avenue franklin roosevelt,colline du glain,rue de rixensart

Vers 1960 – Internationalement connues pour la fabrication du balatum, les Papeteries de Genval cessèrent leurs activités en 1980, « après avoir procuré du travail à des milliers d’employés et d’ouvriers presque tout au long du 20e siècle », raconte Monique D’haeyere.

Sur le parking, on reconnaît des voitures construites au début des années 60, telles qu’une VW Coccinelle 1959, une Opel Kadet ou encore la DKW Junior d’Autounion. Derrière ce parking passe l’avenue Franklin Roosevelt (venant de Rixensart) qui devient l’avenue Albert I. Et dans la prolongation de la Colline du Glain (A3) se dessine la ‘rue de Rixensart’ qui mène à Maubroux.

genval,papeteries,avenue franklin roosevelt,colline du glain,rue de rixensart

2010 © Monique D’haeyere