Rue de l’Augette, la fervente

CHAPELLE SAINTE-ANNE


11fce-2926710362-1

1978/1980 | Chapelle Sainte-Anne © André Delbar

Cette chapelle, vraisemblablement la plus ancienne du village de Rixensart, s’abrite au flanc du talus qui marque l’angle de la rue de l’Augette avec la rue Alphonse Collin. C’est en face d’elle que se serait située la première cense de Froidmont (1). 

En 1980, lors des travaux d’égouttage de la rue Alphonse Collin, la chapelle fut sérieusement endommagée par la manœuvre d’engins lourds, mais restaurée en 1988.

38791-864275254-1

1991 © Francis Broche

Cette photo argentique date de juillet 1991, soit un an ou deux avant la vente de ce terrain et la construction de la maison actuelle, explique Francis Broche. Sur ce terrain on installait un ponton, terme utilisé par Madeleine, mon ancienne voisine de rue de Limal. Ce ponton ou guinguette permettait aux habitants du vieux quartier de Froidmont de faire la fête et de danser, probablement dans les années 1920/1930.

b17cc-1697999159-1

coll. Francis Broche

Aquarelle de la chapelle Sainte-Anne réalisée par l’artiste rixensartoise Colette Carpentiez (2).

1996 © Michel Nauwelaers
1998 | Rénovation de la chapelle Sainte-Anne © Syndicat d’Initiative de Rixensart

novembre 2013 + octobre 2014 © Monique D’haeyere

Le 19 décembre 2010, la chapelle fut vandalisée et la statue dérobée, précise Monique D’haeyere.


LA MÉLANE, DÉROBÉE, RETROUVÉE, RESTITUÉE

8dd38-1189320234-1

1978/1980 | Chapelle de La Mélane, rue de l’Augette 47 à Rixensart © André Delbar

Cette chapelle pédiculée en briques blanches date de 1964. La chapelle privée se trouve dans le mur de la propriété ‘La Mélane’. Une grande boîte aux lettres est aménagée sous la niche (3).

27 juillet 2008 | Chapelle de La Mélane © Francis Dominé
novembre 2016 © Monique D’haeyere

Une porte grillagée et vitrée protégeait une statue de la Vierge assise, soutenant l’Enfant Jésus debout. La statue fut sculptée par M. Harry Elström, qui fut enseignant à Saint-Luc à Bruxelles (†1985). Le 15 août 2010, un écriteau ‘Honte au voleur’ rappela aux passants que la statue fut dérobée …

Quelques mois plus tard, le mardi 14 juin 2011, Jean-Luc Fontaine, un topographe liégeois de Tuc Rail (4) fit une découverte étonnante sur le chantier du RER à Rixensart. Empruntant le sentier le long de la voie du chemin de fer menant au pont du Pèlerin, il retrouva la statue de la Vierge-à-l’Enfant dans un buisson. Comme elle est signée, Jean-Luc Fontaine fit des recherches sur Internet et … prit connaissance via RÉTRO RIXENSART de la disparition de la statue. Grâce à lui, les propriétaires de ‘La Mélane’ ont retrouvé le 18 juin 2011 leur Vierge-à-l’Enfant, un cadeau de mariage.

Je me réjouis de ce que cette œuvre a été retrouvée et restituée. Encore une fois, si chacun de nous observe et est attentif dans son quartier, nous pouvons nous rendre très utiles et participer ainsi au bien-être de son voisin, écrivit Francis Dominé en juin 2011.


CHAPELLE DE LA SHOOTING BOX

521. Chapelle Notre-Dame-de-la-Vierge-à-l'Enfant 1978-1980 © André Delbar

1978-1980 © André Delbar

Chapelle Notre-Dame-de-la-Vierge-à-l’Enfant au croisement des rues du Monastère et de l’Augette.

26B. Shooting box Rue de l'Augette 2009 © Eric de Séjournet

décembre 2009 © Eric de Séjournet


(1) Cercle d’Histoire de Rixensart
(2) CARPENTIEZ Colette, Balade Aquarellée dans Rixensart (1ère édition)
(3) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000
(4) Tuc Rail : bureau d’études en charge du chantier RER

Chapelle Notre-Dame-des-Affligés, incendiée

adacf-2970193756-1

1978/1980 | Chapelle Notre-Dame-des-Affligés © André Delbar

Construite vers 1870 par le menuisier Alfred Garien (ndlr. Gratien), cette chapelle se trouvait attenante au mur de la ferme Debroux. En 1935, elle fut déplacée 4, rue Aviateur Huens, à Rixensart, à l’entrée du parking communal (ndlr. à hauteur de l’actuel Colruyt). En 1992 on y mit le feu et les murs intérieurs sont noircis. Cette chapelle porte bien son nom, coincée, hélas ! entre un poteau électrique en béton et un autre, de signalisation, en métal. Sous son air rustique, on devine que Monsieur Garien (ndlr. Gratien) l’a voulue belle, avec son linteau en relief et la saillie des montants latéraux (1).


(1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000

Eglise Saint-Etienne, de l’inauguration à aujourd’hui

181225 Eglise Saint-Etienne Noël 1978-1979 inaugurée le 25 décembre 1976 © André DelbarNoël 1976 | Chemin du Meunier à Rixensart © André Delbar

A la Noël 1976, dans une église comble à souhait, la messe de Minuit fut chantée et célébrée par des paroissiens heureux de voir ‘consolidée’ leur paroisse dans sa nouvelle structure, d’allure neuve et moderne (1).

L’abbé Jacques Hemeleers développa une pastorale particulièrement vivante en faisant largement confiance aux laïcs, jusqu’en 1985. L’abbé José Lhoir lui succéda, poursuivant ce lien, mais de façon un peu moins soutenue. Lorsqu’il a pris sa retraite, en 1996, les frères Dominicains décidèrent de prendre eux-mêmes en charge la paroisse, avec l’accord du diocèse (2).

Noël 1978 © Jean-Claude Renier
novembre 2013 © Monique D’haeyere

Eglise Sainte-Etienne et Ferme de Froidmont Collection Monique D'haeyere

1979 | Photo diffusée dans un dépliant édité par la Fédération Touristique du Brabant et l’Administration communale de Rixensart, coll. Monique D’haeyere

dd9ee-2106819796

Eglise Saint-Etienne et Ferme de Froidmont, Rachel Diepart pinxit

Cette aquarelle est de l’artiste rixensartoise Rachel Diepart, née à Longlier-Neufchateau en 1958. Régente en Arts Plastiques, elle étudia la peinture à Paris et devint restauratrice de tableaux. Elle fréquente les ateliers de dessin de la Cambre, de peinture aux académies d’Etterbeek et d’Anderlecht, de gravure à l’académie de Boitsfort et de sculpture à l’Ecole des Arts d’Ixelles. Elle participa aussi à des stages d’aquarelle à Ostende. Parmi ses nombreuses expositions, elle fera plusieurs passages à La Pommerage (3) à Genval.

SONY DSC

mars 2016 © Monique D’haeyere

181225 Ferme de Froidmont dessin 1989 Narcisse Poplemont © SI Rixensart

1989 | Eglise Sainte-Etienne (Ferme de Froidmont), Narcisse Poplemont fecit
© Syndicat d’Initiative de Rixensart

2009 | Christ en bois, derrière l’autel de l’église Saint-Etienne © Monique D’haeyere
2012 | Cloche de l’église Saint-Etienne © Christian Petit

Ce Christ en croix provient de la Chapelle du Calvaire, située Drève du Calvaire dans le Bois de Rixensart (→ RÉTRO RIXENSART | Chapelle du Calvaire, IHS). En 1980, cette sculpture en bois trouva refuge dans l’église Saint-Etienne de Froidmont où elle est fixée sur le mur derrière l’autel (4). Dès le XVe siècle, le Brabant était un centre de sculpture sur bois. Dans les ateliers de Bruxelles et de Louvain on ciselait et assemblait des retables, notamment, qui étaient expédiés dans divers pays d’Europe et même ceux de la Baltique. On retrouve encore des retables brabançons dans des églises de Suède. Le calvaire de Rixensart est probablement issu de cette tradition artisanale. A première vue sa date d’exécution correspondrait bien avec celle de l’achèvement du château (5).

Pendant trente ans, Froidmont fut animé spirituellement par des Dominicains. Plusieurs religieux, des couples et le curé de la paroisse logeaient dans les locaux à proximité de l’église. Les Dominicains quittèrent Froidmont au tournant de l’année 2010, mais le lieu a gardé une grande ouverture sur la communauté locale. La ferme de Froidmont est devenue un lieu d’insertion pour une quinzaine d’adultes en situation précaire (6).


 UNITÉ PASTORALE SAINT-ETIENNE | Froidmont, naissance d’une paroisse
→ RÉTRO RIXENSART | La grange-église de Froidmont, dédiée à Saint-Etienne
OBJECTIF RIXENSART | Eglise Saint-Etienne


(1) Le premier Conseil de la Fabrique d’église de Froidmont-Rixensart, Venez à Froidmont, in Venez à Froidmont … Trente ans déjà, Louvain-la-Neuve, p.5
(2)
UNITÉ PASTORALE SAINT-ETIENNE, Froidmont, naissance d’une paroisse
(3) DIEPART Rachel, La Pommerage
(4) PINSON Colette, Chapelles du Calvaire et de la Vierge, in Chroniques CHR N° 22, p.15, 4e trimestre 1995
(5) DERAEDT Marcel, Exploration du monde de Rixensart, L’Ancre, p. 7 et 9, numéro 2 de septembre 1969
(6) de BEAUDRAP Anne-Françoise, in Journal du Dimanche n° 6, 2015

Chapelle Notre-Dame-du-Beau-Regard

rixensart,square dessy,chapelle notre-dame-du-beau-regard

avant 1950 | Chapelle sise Square Dessy à Rixensart
(à droite la villa ‘L’Éclat de rire’)
coll. Jean-Claude Renier

Cette chapelle, dont on ignore le nom, fut remplacée vers 1950 par l’actuelle chapelle Notre-Dame-du-Beau-Regard, construite par M. Monteau, un voisin du curé Foerster (1).

rixensart,square dessy,chapelle notre-dame-du-beau-regard

décembre 2014 © Eric de Séjournet

__________
(1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000

Continuer la lecture de Chapelle Notre-Dame-du-Beau-Regard

Chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours

bcf04-3701270557-1

1978/1980 | Chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours,
à l’angle des rues de Froidmont et Collin, à Rixensart © André Delbar

Cette chapelle fut construite vers 1950 par Henri Leloup. Elle fait écho à sa sœur, la chapelle Sainte-Anne sise à peu de distance. Aujourd’hui, une plaque en plastique indique ‘Notre-Dame du Bon Secours’. Avant, la plaque indiquait (mais elle a disparu) : ‘Notre-Dame du Bon Accueil’ (1).

db932-2597362163-1

décembre 2009 | La chapelle et le tunnel sous la ligne de chemin de fer © Eric de Séjournet

590e8-3055415678-1

octobre 2014 | La chapelle et le nouveau tunnel RER © Monique D’haeyere

 


(1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000

Chapelle Notre-Dame-de-Banneux

52b67-330216825-1

1978/1980 | Chapelle Notre-Dame-de-Banneux © André Delbar

Située à l’angle des avenues Joséphine-Charlotte et Léopold, à Rixensart, la chapelle Notre-Dame-de-Banneux fut érigée en 1959 par Léopold Gilson, à l’époque de la création de ce lotissement. Englobée depuis 1992 dans une propriété à l’angle des deux rues, elle borde le trottoir et est partiellement enfouie dans la verdure, derrière une barrière privée. Une petite porte grillagée, fermée au moyen d’un cadenas, protège la Vierge. Le tout est recouvert d’une grande tuile faîtière (1).


(1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000

Chapelle Notre-Dame-de-Consolation

ede93-3420237911-1

1978/1980 | Rue de Rixensart n° 5 à Genval © André Delbar

L’asbl Hommes et Patrimoine donne une description de la chapelle Notre-Dame-de-Consolation ou chapelle Salmon : Elle est en maçonnerie recouverte d’un enduit avec faux joints imitant un appareillage en pierre de France. Elle se présente sous la forme d’un rectangle, dont les côtés verticaux sont constitués d’un chaînage de faux moellons en saillie. Le sommet est un linteau à triple moilure, également en saillie. La niche rectangulaire au sommet arrondi est encastrée dans le mur, coincé entre ce qui reste de l’ancienne ferme érigée en 1753 et une propriété des années 1900. La pierre dédicatoire qui portait l’inscription ‘Ô Vierge de Consolation’ a disparu, on en voit encore la trace sous la niche (1).

Toutefois, l’asbl n’est pas certaine de l’origine de cette chapelle. Seul le millésime de 1753 de la ferme incite à croire qu’elle est de cette époque. Le nom de Salmon vient du nom du premier propriétaire de la ferme, un certain Mouché Salomon, qui, à la fin du XVIIème siècle, acheta une dépendance de la ferme de Maubroux, sise en face de l’actuelle église Saint-Pierre. Mouché Salomon étant la version occidentale de Moïsché (Moïse) Salomon. C’est son petit-fils qui, en 1753, fit reconstruite la ferme et peut-être aussi la chapelle (2).

N-D de la Consollation rue de Rixensart à Genval 5.2019 © Francis Broche

mai 2019 © Francis Broche


(1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000
(2) Ibid.