Ferme Delpierre, démolie en 1992

180428 Ferme Delpierre c Maxime Delpierre vue aerienne après 1973 copieaprès 1973 | Vue aérienne du centre de Rixensart
coll. Maxime Delpierre

Sur cette photo aérienne de Michel Rathé, agent immobilier (1), on reconnaît la ferme d’Albert Delpierre (2), fermier et ancien conseiller communal à Rixensart.

La ferme Delpierre fut construite aux environs de 1900. Les terres entourant la ferme s’étendaient de la place de la Vieille Taille jusqu’aux avenues Marcel Tilquin et Reine Astrid avant les années vingt (3).

Le corps de logis à 5 travées donne sur la place de la Vieille Taille. A droite, en retrait, avec son toît de tuiles rouges, la grange. A l’origine, le bâtiment de la BBL, situé à gauche du corps de logis, faisait partie de la ferme. C’était là que se trouvaient les étables et l’écurie. Ces dernières furent transférées dans la grange, suite à la vente d’une partie du bien. Le petit bâtiment se trouvant devant la grange, contigu à la place, servait à ranger la voiture et du matériel. Avant 1965, le terrain de l’exploitation agricole se prolongeait jusque l’avenue Tilquin. Une parcelle de terrain ayant été vendue à Monsieur Jacquet qui y construit une maison, que l’on voit à l’arrière de la grange. Cette ferme a été exploitée jusqu’en 1973, mais appartenait déjà à Ernest Delpierre, père de Albert. Ernest était aussi marchand de charbon, de poules et de briques (4).

Le ferme Delpierre fut démolie en 1992. A sa place un immeuble commercial et à appartements fut érigé (5).

180428L Ferme Delpierre c Maxime Delpierre vue aerienne après 1973 photo légende

Continuer la lecture de Ferme Delpierre, démolie en 1992

Trains à Rixensart (après 1964)

GARE DE RIXENSART

f0656-3806444567-1

février 1964 | Ligne 161 à Rixensart, coll. Chaw

A gauche, une automotrice SNCB de 1956 du type ‘Budd’ vient de quitter la gare de Rixensart en direction d’Ottignies. A droite, une motrice SNCV du type S, se dirige vers Wavre. Ces automotrices furent construites dès 1954 à 210 exemplaires. Ce furent les dernières motrices modernes à circuler sur la ligne W avant sa fermeture en 1964. Les caractéristiques techniques étaient à peu près semblables à celles de la ‘standart métallique’. On note les différences suivantes : 4 moteurs électriques de 66 CV, caisse en acier et aluminium, vitesse : 75/80 km/h, 33 places assises, 70 places debouts et portes pliantes à commande pneumatiques. On aperçoit la gare de Rixensart en arrière-plan entre les deux motrices (1).

90517-2233465549-2

avant 1990 | Ligne 161 à Rixensart © Philippe Debecker

L’automotrice électrique de la série 00 de 1954 est à l’arrêt en gare de Rixensart. Cette photo fut prise d’un endroit inhabituel … depuis l’extrémité du quai de la voie 2, montrant l’entrée en gare en direction de Ottignies. Ces automotrices électriques (vitesse maximale de 130 km/h) sont celles qui ont vu le jour sur la ligne 161, dès l’électrification de celle-ci en 1956, souligne Jean-Claude Renier, vice-président du Cercle Ferroviaire de Rixensart.

2ace5-220624210

ca 1990 | Ligne 161 à Rixensart © Philippe Debecker

Le train international vers la Suisse est tracté par une locomotive électrique de la Série 20. La première tranche de ces locomotives fut construite en 1975 et celles-ci faisant partie des locomotives les plus puissantes d’Europe (7000 CV/ 5130 KW). Pour les puristes du chemin de fer, on remarque que le numéro de série se trouvant sur la face frontale de la locomotive se trouve exceptionnellement dans une bande de visibilité jaune, qui est un parallélogramme à base inversée, raconte Jean-Claude Renier.

ae120-493894858

ca 1990 | Ligne 161 à Rixensart © Philippe Debecker

Trois automotrices doubles de la série 03 ‘Breaks’ roulent en direction de Bruxelles. Ces automotrices, qui furent construites dès 1981, pouvaient atteindre la vitesse de 160 km/h. Il s’agit certainement d’un train direct Bruxelles-Namur, précise Jean-Claude Renier.

2e62f-105972644

30 octobre 1999 | Ligne 161 à Rixensart © Jean-Claude Renier

Une automotrice série 03 Breaks triple traverse la gare de Rixensart. Ces automotrices transformées (ajout d’une voiture intermédiaire et nouvelle livrée dans les couleurs) ont été engagées sur la relation IC Ostende-Bruxelles-Arlon, explique Jean-Claude Renier.

rixensart,trains rixensart

janvier 2011 | Ligne 161 à Rixensart © Monique D’haeyere

01396-209225586

février 2014 | Ligne 161 à Rixensart © Monique D’haeyere

SENTIER ET PONT DU PÈLERIN

912d2-2958132242-1

16 mars 2002 | Ligne 161 à Rixensart © Jean-Claude Renier

Le train International IRIS se dirigeant vers la Suisse pas sous le pont du Pèlerin. Ce type de train fut supprimé fin 2011 et fait donc partie de l’histoire de notre ligne de chemin de fer 161 (2). La locomotive type 20 (7000 CV) tire une voiture Bar resto SNCB, suivie de voitures suisses, commente Jean-Claude Renier.

1aab0-3267809129-1

avril 2011 | Sentier du Pèlerin, longeant la ligne 161 à Rixensart © Monique D’haeyere

016ee-2715886681-1

août 2011 | Pont du Pèlerin © Monique D’haeyere

Dans le cadre des travaux du RER à Rixensart, le Pont du Pèlerin (rue des Bleuets) fut démantelé durant le week-end du 24/25 septembre 2011.

8c8e7-3815651510-2-1

1er avril 2016 | Pont du Pèlerin et train IRIS © Jean-Claude Renier

Cette photo du train IRIS fut prise le 1er avril 2016 lors de son dernier trajet … et dernier passage sous le nouveau pont du Pèlerin.


(1) STEVENS Paul, De Braine-l’Alleud à Wavre du temps du…vicinal, Edition Pro-Tram asbl, 1999
(2) Sur les lignes de chemin de fer 161 et 162, nous pouvions encore voir passer deux trains internationaux journaliers:
– EC (Euro City) 96/97 IRIS : Bruxelles Midi- Bâle (avait son terminus à Zurich jusqu’en 2013)
– EC 90/91 VAUBAN: Bruxelles Midi – Bâle (avait son terminus à Milan jusque 2004). Ce train est aussi supprimé au 1er avril 2016.

 

861. Rue de l’Escalier

Rue de l'Escalier 10 ca 1930 c Philippe Debecker.jpg

Cette photo a été prise vers 1930 et montre la maison située au n° 10 de la rue de l’Escalier (rue Albert Ier à partir de 1934, actuellement rue du Monastère). Le document original laisse apparaître des reflets qui correspondent à l’utilisation de bromure d’argent pour le développement de celle-ci (1).  

Philippe Debecker raconte : « Cette maison, construite en 1922, appartenait à mon grand-père Adolphe Debecker (né en 1896 et décédé le 17 février 1977), entrepreneur en construction de bâtiments. Celui-ci a, entre-autre, érigé le monument se trouvant rue de l’Eglise (en face de l’église Sainte-Croix) et dédié à Félix de Merode (voir RR 231 et RR 495). A vélo, il allait suivre l’évolution de ses chantiers.»

—–

(1) Procédé photographique qui fut largement utilisé de 1890 à 1930.

rixensart,escalier,monastère,entreprises générales debecker

 juin 2013 © Eric de Séjournet

812. Gare de Rixensart

1017. Gare de Rixensart coté voies décembre 1989 © Philippe Debecker 4.jpg 

1989/1992 – «D’inspiration néoclassique, la gare de Rixensart se trouve dans un état de conservation plus au moins satisfaisant, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur même si elle est ‘décorée’ de graffitis», écrit Violaine Montens d’Oosterwijck en 1996 (1).

Dans son mémoire (2) elle en fait une description architecturale (p. 56) : «Le bâtiment se compose d’un corps central de trois travées sur deux niveaux et demi, flanqué de deux ailes de même hauteur et d’une seule travée. Ultérieurement, deux annexes basses et asymétriques, l’une à gauche et l’autre à droite, allongent progressivement le plan initial. La mise en oeuvre de la brique anime sobrement les façades par des pilastres, des bandeaux et des archivoltes».

—–
(1) MONTENS d’OOSTERWIJCK Violaine, L’architecture des gares situées sur le tronçon entre La Hulpe et Rhisnes (1854-1926), Volume I, Université Catholique de Louvain, 1995-1996
(2) présenté en vue de l’obtention du grade de licenciée en Archéologie et Histoire de l’art 

789 | Gare de Rixensart

1018. Gare de Rixensart quais trains international HLE type 20 entre 1989 et juin 1992 © Philippe Debecker 3.jpg

ca 1990 – «Le train international vers la Suisse est tracté par une locomotive électrique de la Série 20. La première tranche de ces locomotives fut construite en 1975 et celles-ci faisant partie des locomotives les plus puissantes d’Europe (7000 CV/ 5130 KW). Pour les puristes du chemin de fer, on remarque que le numéro de série se trouvant sur la face frontale de la locomotive se trouve exceptionnellement dans une bande de visibilité jaune, qui est un parallélogramme à base inversée. Là aussi, le paysage a bien changé depuis la prise de vue par Philippe Debecker !», raconte Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

rixensart,gare de rixensart,ligne 161,trains 

 

 

 

 

 

 

 

1.2014 © Monique D’haeyere 

 

762. La ligne du Luxembourg

rixensart,ligne 161,train,rue de la gare,alphonse collin,pont boisacq

ca 1990 – «Cette prise de vue de Philippe Debecker montre trois automotrices doubles de la série 03  ‘Breaks’, roulant en direction de Bruxelles. Ces automotrices, qui furent construites dès 1981, pouvaient atteindre la vitesse de 160 km/h. Il s’agit certainement d’un train direct Bruxelles-Namur», précise Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

La maison se trouvant rue Alphonse Collin (A1) fait partie du paysage depuis longtemps, comme en atteste la photo ci-après. Voir également photo et notice RR 857.

 rixensart,ligne 161,train,rue de la gare,alphonse collin,pont boisacq

avril 2009 © Eric de Séjournet

757 | Gare de Rixensart

758. Gare de Rixensart juin 1992 © Philippe Debecker 10.jpg

avant juin 1992 – «Il s’agit du bâtiment de l’ancienne halle à marchandises et de la lampisterie. Jusqu’à la date de l’électrification de la ligne, les lampes des sémaphores fonctionnaient au pétrole».

«Sur cette photo, on remarquera qu’en C2 le rond point n’avait pas encore été aménagé», souligne Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

rixensart,gare de rixensart

1.2014 © Monique D’haeyere

Variante

rixensart,gare de rixensart rixensart,gare de rixensart 

< 6.1992 © Philippe Debecker                                         1.2014 © Monique D’haeyere

738. Gare de Rixensart

rixensart,gare de rixensart,ligne 161

avant 1990 – «Cette photo de Philippe Debecker est intéressante dans le sens où elle fut prise d’un endroit inhabituel : depuis l’extrémité du quai de la voie 2, montrant l’entrée en gare en direction de Ottignies. On remarque une automotrice électrique de la série 00 de 1954, à l’arrêt. Ces automotrices (vitesse maximale de 130 km/h) sont celles qui ont vu le jour sur la ligne 161, dès l’électrification de celle-ci en 1956», souligne Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart. 

rixensart,gare de rixensart,ligne 161

2008 © Eric de Séjournet

717 | Quais de la ligne 161

rixensart,gare de rixensart,ligne 161,rer

mi-1989 – «Paysage des quais de la ligne 161, vers Bruxelles et d’une partie de l’avenue A. Collin. A l’extrême gauche, en A1, on remarque que la petite épicerie est encore ouverte», observe Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.

rixensart,gare de rixensart,ligne 161,rer rixensart,gare de rixensart,ligne 161,rer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2008 © Eric de Séjournet                                              1.2014 © Monique D’haeyere

702. Gare de Rixensart

rixensart,gare de rixensart,ligne 161

1989 – «Les barrières délimitant le quai vers Bruxelles et l’avenue A. Collin ont été fraîchement repeintes. C’est la raison pour laquelle un écriteau a été accroché sur l’une de ces dernières : « Défense de déposer cycles et cyclomoteurs », souligne Jean-Claude Renier, vice-président du Club Ferroviaire de Rixensart.