Chapelle de Notre-Dame-de-Lourdes, dite de la Bruyère

600. Chapelle de Notre-Dame de Lourdes rue de la Bruyère à Genval

1921 | Chapelle de Notre-Dame de Lourdes ou
chapelle Vanhamme

Située rue de la Bruyère 130 à Genval, cette chapelle à chambre, du type parfois appelé ‘oratoire’, fut construite par Georges Vanhamme en 1921, en reconnaissance d’une guérison miraculeuse. En effet, Célina Vanhamme, née en 1884, sœur du constructeur, revint guérie d’un pèlerinage à Lourdes en 1920. Une inscription rappelle l’origine de la fondation : ‘En / mémoire de / Célina Van Hamme / guérie à Lourdes / 1921 / A.M.’. Cette inscription figure sur une pierre en octogone irrégulier, scellée dans le fronton au-dessus de la porte (1).

Selon Roger Delooz, c’est « l’abbé Coenen de l’église dédié au Sacré-Coeur de Jésus-Roi, aujourd’hui disparue, curé de 1914 à 1928 qui fit bâtir la Chapelle de Notre-Dame de Lourdes à la Bruyère en 1921 » (2).

Continuer la lecture de Chapelle de Notre-Dame-de-Lourdes, dite de la Bruyère

Trains à Genval (après 1991)

65623-2875668153

1991 | Autorail entrant en gare de Genval
photo © Marc Petit

Intéressante photo illustrant le patrimoine industriel de Genval. En effet, trois éléments s’y retrouvent simultanément : la gare de Genval avant rénovation, et sur l’arrière plan, l’ancienne gare et la tour à charbon, toutes deux démolies. Cette dernière alimentait les locomotives à vapeur assurant le transport des marchandises des Papeteries de Genval (1).

Le 554.18, photographié à Genval en 1991, est un autorail de la série 46, de type 554. A la fin de la seconde guerre mondiale, un besoin criant d’autorails se fait sentir pour reprendre le trafic sur les lignes non électrifiées, de nombreux engins ayant été endommagés ou détruits au cours du conflit. Pour renflouer rapidement le parc, la SNCB décida de commander des engins légers pour le trafic touristique (principalement autour de Bruges et de Visé) (2).

783B. Gare de Genval 2015 Monique D'haeyere

mars 2017 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Trains à Genval (après 1991)

Villa Beau-Site, Art nouveau géométrique

genval,villa beau-site,art nouveau,avenue des combattants

1920 | Villa Beau-Site, avenue des Combattants 14 à Genval
érigée en 1908 par l’architecte Paul Hamesse pour l’entrepreneur De Waele
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

En retrait de la voirie, enserrée entre deux Hêtres pleureurs remarquables (1), la villa, de forme cubique, présente quatre façades enduites d’un cimentage, simulant un grand appareil régulier de moellons. Une toiture débordante à pavillon brisé en ardoise en écailles et à l’arrière une bâtière transversale, à brisis recouvrent l’édifice. Les corniches en bois sont soutenues par des corbeaux en bois travaillés. Le bâtiment de deux niveaux, est construit sur hautes caves (2).

Né en 1877, Paul Hamesse, fils du peintre paysagiste Adolphe Hamesse, fut élève de l’architecte Ernest Acker, à l’académie de Beaux-Arts de Bruxelles. Diplômé en 1898, il entre ensuite dans l’atelier de Paul Hankar, et fera parti de la deuxième génération d’architectes ‘Art nouveau géométrique’, par opposition à la tendance ‘Art nouveau floral’, initiée par Victor Horta. A la mort de Paul Hankar, Paul Hamesse rejoint Alban Chambon, architecte-décorateur spécialiste incontesté des théâtres et lieux d’amusement dans l’Europe de la fin du 19ème siècle. Associant le plus souvent à ses créations ses deux frères, Georges et Léon, tous deux peintres-décorateurs, Paul Hamesse poursuivra une abondante production jusqu’à sa mort survenue en 1956.

__________
(1) ARBORESCENCE (association citoyenne rixensartoise), Hêtres pleureurs (Villa Beau-Site, Genval)
(2) STREEL Bernadette (WALLONIE DGO Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie), Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart, 2010

Continuer la lecture de Villa Beau-Site, Art nouveau géométrique

Chapelle de la Vierge-des-Sept-Douleurs, pieta

rixensart,place jefferys,chapelles,institut

1956 | Chapelle de la Vierge-des-Sept-Douleurs, Place Jefferys

Construite par la famille Grégoire en 1935 en remerciement pour une guérison, cette chapelle fut aménagée sur l’emplacement de la pharmacie actuelle, au coin de la rue des Déportés et de la rue de l’Institut à Rixensart.

En 1956, lors de l’aménagement du carrefour, la chapelle fut déplacée à l’entrée de la rue de l’Institut. Une première grue vit ses amarres sauter et il fallut avoir recours à une grue plus puissante pour faire le travail.

L’origine de la chapelle remonte à un événement familial. Les familles Grégoire et Hautfenne étaient alliées par mariage et leurs propriétés, voisines, se trouvaient à l’emplacement occupé de nos jours par le haut de la rue de l’Eglise, l’avenue des Déportés et la rue de l’Institut. Une grande grille protégeait la propriété des Hautfenne et un immense noyer ainsi que d’autres arbres fruitiers offraient aux enfants chapardeurs l’attrait de leurs fruits. Trois Hautfenne, un hommes et deux femmes, tous célibataires, y habitaient. L’homme, de caractère peu accommodant, tira au fusil pour effrayer la petite fille Grégoire, sa nièce, venue à la maraude. De saisissement, la gamine, raconte-t-on, devint muette. La famille Grégoire promit l’édification de cette chapelle, à la suite de la guérison de la fillette qui, par après, vint encore habiter dans la maison voisine. La guérison eut lieu, pendant que le père se trouvait à Lourdes (1).

La chapelle fut propriété de la famille Delvaux-Vanderbeek.

Continuer la lecture de Chapelle de la Vierge-des-Sept-Douleurs, pieta

Les Charmettes

1414. Les Charmettes rue du Tilleul à Genval c CHR.jpg

Façade Est de la villa Les Charmettes, rue du Tilleul à Genval
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Construite au début du XXème siècle, cette belle villa et ses dépendances furent rachetées par la commune de Genval (avant 1977) pour servir de maison de quartier. En 2002, elle accueillait « la Croix-Rouge, la consultation ONE, école des devoirs La Chouette, une plaine de jeux, des réceptions familiales … « , énumère l’Echevine de l’Urbanisme à La Dernière Heure. « Les lieux servent de promenade dans un cadre de verdure ou l’on recense des arbres remarquables, dont une allée de marronniers classés » (1).

__________
(1) de VOGELAERE Jean-Philippe, Un million d’euros pour redonner un nouveau visage à la maison de quartier de Genval, La Dernière Heure, 2 mai 2002.

genval,rue du tilleul,les charmettes,1940-1945

4.2016 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Les Charmettes

1301 | Avenue Gevaert

Avenue Gevaert 168 © Berna de Wilde (1).jpg 

2010 – Avenue Gevaert 168 à Genval. « Cette simple maison de rangée de style éclectique se démarque par la qualité, la richesse et l’exubérance des deux marquises en fer forgé qui protègent l’entrée et la porte-fenêtre de l’étage, s’ouvrant sur un balcon et sa belle balustrade en ferronnerie. Le muret de clôture comporte également une grille travaillée », écrit Bénédicte de Ghellinck en 2009 (XXIV).