La Manteline, val de la Rivière

La Manteline Genval 1906 coll CHR

1906 | La Manteline à Genval
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Quittant la Place communale de Genval, ce promeneur descend le chemin creux (actuelle rue de La Manteline) vers la vallée de la Lasne pour rejoindre la rue du Moulin.

180926 Chemin creux vers Bourgeois 1909 c CHR

Chemin creux de Genval vers Bourgeois
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

180926 La route du Bourgeois

22ea3-227788980

1929 | Vallée de la Lasne et le lieu-dit la Manteline, toujours intact
coll. Jean-Louis Lebrun

bf357-3206107105

b812f-176612801

vers 1950 | Vue panoramique sur le Mahiermont et la Manteline
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Vue à partir de la rue du Moulin (Bourgeois) sur l’église Saint-Sixte, les serres du  Mahiermont, et à gauche La Manteline (Genval). Vous reconnaîtrez la villa Beau-Site (avenue des Combattants).

32271-3405972151

fef37-3240904268

2007 | Val de la Rivière (La Manteline à Genval).
La façade sud de cette villa a été profondément modifiée après octobre 2013.
2007  © Francis Dominé

2643c-782332546
2014 © Frank

 

Rue des Écoles, sur la Trawée

bf82c-3526559147

avant 1925 | rue des Écoles à Rixensart

La rue des Ecoles est tracée, aux environs de 1900, sur la Trawée (1) Timans ou Timaus, dont il ne subsiste que le sentier, en forte pente, descendant vers la rue de l’Eglise. En 1921, Louis Mayné, marchand de bestiaux, vend à la commune, sa ferme et les prairies attenantes. On y construit la nouvelle Ecole Communale du Centre (…). Construite en 1925, l’école ne comprend que trois salles de classe et un jeune marronnier au milieu de la cour (2).

Deux écoles existaient déjà plus loin dans la rue. L’école de coupe des demoiselles Maria et Joséphine Delaby, et l’école Sainte-Agnès réservée aux filles (3).

51ed8-730312414

avril 2014 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Rue des Écoles, sur la Trawée

Chapelle de Notre-Dame-de-Lourdes, dite de la Bruyère

600. Chapelle de Notre-Dame de Lourdes rue de la Bruyère à Genval

1921 | Chapelle de Notre-Dame de Lourdes ou
chapelle Vanhamme

Située rue de la Bruyère 130 à Genval, cette chapelle à chambre, du type parfois appelé ‘oratoire’, fut construite par Georges Vanhamme en 1921, en reconnaissance d’une guérison miraculeuse. En effet, Célina Vanhamme, née en 1884, sœur du constructeur, revint guérie d’un pèlerinage à Lourdes en 1920. Une inscription rappelle l’origine de la fondation : ‘En / mémoire de / Célina Van Hamme / guérie à Lourdes / 1921 / A.M.’. Cette inscription figure sur une pierre en octogone irrégulier, scellée dans le fronton au-dessus de la porte (1).

Selon Roger Delooz, c’est l’abbé Coenen de l’église dédié au Sacré-Coeur de Jésus-Roi, aujourd’hui disparue, curé de 1914 à 1928 qui fit bâtir la Chapelle de Notre-Dame de Lourdes à la Bruyère en 1921 (2).

Continuer la lecture de Chapelle de Notre-Dame-de-Lourdes, dite de la Bruyère

Les Tiennes, entrée et sortie de trois villages

47. Rosières St-André L'Entrée du village Collection Philippe Godin
1917
(3) | L’Entrée du Village
coll. Philippe Godin

Photo prise au niveau du carrefour où convergent les rues de La Hulpe (sur Rosières), de Genval (sur Rosières) et la Parklaan (sur Overijse). Sur le terrain à droite se trouve l’actuel Café du Lac.

 b2e4f-3404212474

2010 © Monique D’haeyere
Continuer la lecture de Les Tiennes, entrée et sortie de trois villages

Le cyclone du 10 août 1895, à Rixensart

180810 Rixensart Cyclone du 10 août 1895 © Bernard Collin Archives de Merode Trélon (via Joël Danlou)

10 août 1895 | Un cyclone ravage Froidmont (Rixensart)
photo originale par Emile Preuss, rue Gray 163 à Ixelles
coll. Bernard Collin

Le 10 août 1895 le hameau de Froidmont à Rixensart est ravagé par un cyclone accompagné d’une trombe d’eau classée parmi les plus remarquables de l’époque. La pression du vent atteignit 400 kilogrammes par mètre carré et une vitesse de 60 mètres à la seconde, soit 216 kilomètres à l’heure (…). Ce cyclone dévasta la vallée de la Lasne depuis Aywiers jusqu’à Rixensart et continua sa course jusqu’à Basse-Wavre à travers bois (1).

Continuer la lecture de Le cyclone du 10 août 1895, à Rixensart

Rue du Cyclone, un paysage qui se souvient

Un paysage (rue du Cyclone en 1929) c JCR Martin

1926/1929 | rue du Cyclone (1) à Rixensart
coll. Jean-Claude Renier

Venant de la gare de Rixensart, la rue du Cyclone mène par la rue de Froidmont à la Ferme de Froidmont. On distingue la silhouette du clocher de l’église Sainte-Croix (voir photo-légende ci-après).

Le 10 août 1895, le hameau de Froidmont à Rixensart fut ravagé par un cyclone accompagné d’une trombe d’eau classée parmi les plus remarquables de l’époque. Ce cyclone marqua tellement les esprits qu’une rue porte son nom depuis 1926 (1) (+ infos et photos sur Rétro Rixensart, notice qui sera éditée le 10 août 2018).

Un paysage (rue du Cyclone en 1929) c JCR Martin légende

Continuer la lecture de Rue du Cyclone, un paysage qui se souvient

La Renaudière, coder et déchiffrer

254. La Renauldière à Rosières Collection Cercle d'Histoire de Rixensart

1930 | Villa ‘La Renaudière’ (1) à Rosières
(actuellement villa Ker Minou)
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Les plans de cette villa furent dessinés en 1925 par l’architecte Henry Lacoste (2) pour le Dr Renaud à Rosières-Saint-André. 

En juin 1944, quelques jours avant le débarquement en Normandie, l’Armée Secrète (A.S.) reçut l’ordre de mettre ses postes de commandement en place. Le 3 juin, le Q.G. du général Pire s’installe à Rosières, au lieu-dit Pré Maillard. Il comprend non seulement les principaux responsables de l’A.S. mais également un certain nombre d’officiers triés sur le volet qui trouvent asile, ainsi que l’équipe féminine chargée de coder ou déchiffrer les messages, à ‘La Renaudière’. Il s’agit d’une villa louée pour la cause par la famille Coenraets qui est installée dans un pavillon de l’autre côté de la Lasne. Le pavillon « Chez Coen » constitue également une boîte aux lettres et un écran pour le Quartier général de I’A.S., dont le véritable siège est tenu secret et les jeunes gens des familles Coenraets et Pire assurent une liaison discrète et permanente entre les deux sites (3)(4).

Continuer la lecture de La Renaudière, coder et déchiffrer

Course cycliste au Bourgeois

180723 Course cycliste le 23 juiillet 1950 à l'entrée du Bourgeois rue Haute Collection Cercle d'Histoire de Rixensart

23 juillet 1950 | Une course cycliste passe rue Haute (Bourgeois)
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Selon le CLEP (1), le Guidon Rixensartois avait organisé le 5 juillet 1950 une course cycliste pour débutants.

A gauche, le salon de coiffure pour hommes Herent, sis rue Haute 7 à Rixensart, signale un lecteur, habitant rue Haute.

191B. Rue Haute 3.2014 © Monique D'haeyere
mars 2014 © Monique D’haeyere


(1) CLEP – Cinquantième anniversaire du Cercle Local d’Education Populaire 1938-1988

Madeleine Gausset, première aérostière belge

Madeleine Gausset coll. Cercle d'Histoire de Rixensart

5 juillet 1913 | Premier vol solitaire en ballon effectué par Madeleine Gausset.
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

La Genvaloise Madeleine Gausset devint le 5 juillet 1913 la première aérostière belge. Seule à bord du ‘Fleurus’ (1), elle décolla de Koekelberg. Après avoir traversé la capitale, survolé la forêt de Soignes, elle aperçut Genval et pensa y atterrir mais elle fut entraînée vers Wavre. Elle se posa à 16h25 à Céroux-Mousty, village qui deviendra un haut lieu de l’aérostation à partir des années septante (2).

Madeleine Gausset, dite Mady, habita la Villa Josette, sise drève des Aubépines (actuellement avenue des Magnolias) à Genval.

Continuer la lecture de Madeleine Gausset, première aérostière belge

Vallée de la Lasne

704 Leur Abri vue sur l'église Saint-Sixte c CHR

Vallée de la Lasne, prairies inondables du Coucou.
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Bien qu’estampillée « Leur Abri », cette photo fut prise à partir de la rue du Moulin à Bourgeois. Sur la crête, on distingue, de gauche à droite, le Mahiermont, l’église Saint-Sixte et la Manteline.

180704B Carpu 1.2009 © Eric de Séjournet-010

janvier 2009 © Eric de Séjournet

Première randonnée d’artistes

Première Randonnée d'Artistes Rixensart juin 1994

25 et 26 juin 1994 | Première Randonnée d’artistes
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

C’est avec une très grande joie que nous nous apprêtons à vivre ensemble cette manifestation culturelle d’exception que sera la ‘Randonnée d ‘Artistes’. Imaginé et promu par le Foyer Culturel, ce projet a le mérite de réunir une multitude d’artistes de notre commune, représentants talentueux de nombreuses disciplines (…). Cette ‘Randonnée’ est une grande première pour Rixensart (…). Nous ne doutons pas non plus (…) que la ‘Randonnée d’Artistes’ s’inscrira bientôt dans la tradition de la vie culturelle rixensartoise, écrivit en 1994 Michel Coenraets, bourgmestre de Rixensart.

Le Foyer Culturel de Rixensart en collaboration avec des associations locales, dont les Jeunesses Musicales du Brabant, le Syndicat d’Initiative, le Cercle d’Histoire, le Réseau des Bibliothèques … organisa un week-end de rencontres avec plus de quatre-vingt artistes qui résident ou qui travaillent dans l’entité rixensartoise : peintres, sculpteurs, dessinateurs, photographes, graveurs, sérigraphes, graphistes, architectes, écrivains, poètes, conteurs, musiciens, artistes de rue … 

Cette Randonnée d’artistes associée à la Fête de la Musique était destinée à faire connaître au grand public les richesses culturelles de la commune de Rixensart en favorisant le contact direct avec les créateurs. 

Les habitants furent invitées à visiter les ateliers et lieux de travail des artistes qui, à cette occasion, ouvrirent leur porte et donnèrent des informations sur leurs démarches créatrices et les techniques utilisées. 

Les maisons de quartier comme Leur Abri et La Maison Rosièroise, l’Académie de Musique, le Centre Culturel de Froidmont, le Centre Culturel Protestant, ainsi que le Centre Culturel de Genval accueillirent également des expositions et des animations diverses. 

Par ailleurs, en journée et en soirée, des moments de rencontre rassemblèrent musiciens, conteurs et artistes de rue. 

Chemin de Malaise, la côte de Woo

57fbb-3605752859

1910 | Chemin de Malaise
(actuellement rue de Genval)
coll. Philippe Godin

Venant du Hameau de Woo à Rosières, ces deux promeneurs descendent le Chemin de Malaise (1) (actuellement rue de Genval) vers le lieu-dit Le Pré du Wick ‘Aux deux eaux’ (2). S’ils prennent à gauche, ils suivront la vallée de la Lasne (le long de l’actuelle rue de La Hulpe). S’ils vont tout droit, ils franchiront la rivière d’Argent (2)(3) sur le Pont de Woo (2) et arriveront à hauteur du lac de Genval.

rosières,chemin de malaise
avril 2014 © Monique D’haeyere

Continuer la lecture de Chemin de Malaise, la côte de Woo

Cérémonies du V-Day, 10 mai 1945

5831c-190596834010 mai 1945 | Cérémonies du V-Day
sur la Place communale de Genval devant le Monument aux Morts
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Pour le cinquième anniversaire de l’invasion de la Belgique par les troupes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale (1), une manifestation patriotique rassembla devant le Monument aux Morts sur la Place communale de Genval les édiles communaux, les membres de l’Armée Secrète, du Front de l’Indépendance, du Mouvement National Belge, les familles des victimes et ceux qui attendaient encore un absent, des représentants des troupes britanniques, des jeunes filles habillées aux couleurs des alliés (2).

Cette manifestation patriotique, suivie d’un défilé dans les avenues de Genval, fut captée par une caméra de la famille Lannoye.


10 mai 1945 | Mise en place des troupes avant la cérémonie
coll. Fonds Lannoye

Continuer la lecture de Cérémonies du V-Day, 10 mai 1945