La Maison Rosiéroise, école et maison communale

d86a5-4091978732-2

début 20e siècle | L’Ecole des garçons et l’Eglise Saint-André
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart 

Dans ‘Géographie et histoire des communes belges’ (édité en 1873), on apprend que l’école communale fut construite (ndlr. vers 1858) sur les plans de l’architecte Moreau. Elle renferma une salle pour les séances du conseil communal. Le nombre des enfants pauvres, qui fut admis par la commune, en 1858-1859, à recevoir l’instruction gratuite, s’éleva à 80 : 50 garçons et 30 filles (1).

07d2d-178831415-2

1930 | Vue de l’Eglise et écoles à Rosières
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

7962c-3660810932

hiver 1990 | Façade sud de la Maison Rosiéroise
(à droite l’église Saint-André)
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

8d220-3358845407

printemps 1995 | Façade nord
Rue du Bois du Bosquet 17 à Rosières
© Josette Verbois-Thonnard

0252a-2266323141-2

vers 1995coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

Le 15 octobre 1975, le Conseil communal de Rosières, sous la présidence de M. Moreau de Melen, approuva le dossier technique (1) visant à transformer la maison communale, de manière à pouvoir y accueillir la consultation O.N.E, le bureau des postes, des services administratifs locaux évitant en cas de fusion le déplacement des habitants vers Rixensart pour leurs démarches administratives, 2 salles polyvalentes (pour les 3 x 20, Vie Féminine, Ligue des Familles, Syndicat d’Initiative et tout groupement intéressé) et un local réservé au club des jeunes. Montant estimatif : 3,5 millions de francs … (2)

Maison rosiéroise 5.2017 © Monique D'haeyere

mai 2017 © Monique D’haeyere

40dac-2292499276

vers 1995 | L’extension abrita le bureau des Postes de Rosières
(à droite sur la photo)
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

d77fb-4025086605

janvier 2016 © Monique D’haeyere

32056-3207528828

décembre 2007 | Rue du Bois du Bosquet 17 à Rosières
© Eric de Séjournet

Derrière un mur de clôture ceinturant la propriété, cet ensemble regroupait l’ancienne maison communale et l’ancienne école. Il s’agit d’un sobre bâtiment néo-classique de la seconde moitié du 19e siècle composé d’un bâtiment central et de petites annexes. Érigé en brique soulignée de calcaire sous une toiture d’ardoise et d’éternit, l’ensemble est blanchi. La bâtisse principale consiste en un épais volume, sous une toiture à croupes, encadré d’annexes plus basses. L’ensemble a été rénové et sert de maison de quartier, écrit Bénédicte de Ghellinck en 2009 (3).

Maison rosièroise 5.2017 © Mobique D'haeyere

mai 2017 © Monique D’haeyere


(1) TARLIER Jules et WAUTERS Alphonse, La Belgique ancienne et moderne – Géographie et histoire des communes belges, Bruxelles, 1873
(2) Syndicat d’Initiative Rosières Saint-André, Périodique N° 3 de novembre-décembre 1975, adressé ‘A tout Rosièrois de naissance ou de cœur’, Editeur responsable R. Deweer, avenue de la Sapinière 17 à 1331 Rosières
(3) de GHELLINCK Bénédicte, Logement, Patrimoine et Energie, Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart, éd. Wallonie DGO Aménagement du territoire, 2009