Le Moulin de Rosières, sur la Lasne

ba8c4-3738847213-2

1910 | Au bord de la Lasne, le moulin de Rosières-Saint-André
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

En 1860, Rosières ne comptait qu’un moulin à eau, n’ayant qu’une seule roue et deux couples de meules. La retenue était à l’altitude de 44,99 mètres. L’autorisation de le placer sur la Lasne a été accordée au sieur F. Léonard le 24 septembre 1857 (1).

Un moulin à jadis existé à Rosières, probablement au même endroit, mais en 1602 il avait disparu’. (‘Corenmolen’, 1434; ‘Ouden molen die te Rosiere placht te staan’, 1602) (1).

Le Vieux Moulin à Rosières (début 20e) coll. Ugent

Le Vieux Moulin sur la Lasne à Rosières-Saint-André
coll. Ugent

Ce moulin à eau servit de station de pompage dans les années 1900 au profit de Bourgeois (2).

1426. Le Moulin Rosières Saint-André Collection Michel Delabye

Le Moulin de Rosières
coll. Michel Delabye

De ce moulin, il ne resta que des vestiges dans les années 1930. Seule, subsista la ferme à côté, un quadrilatère chaulé et couvert de tuiles, encore exploité dans les années 1980 (2).

Fin 1997, il n’était plus en activité, mais servit de relais équestre et de manège (3).


(1) TARLIER Jules et WAUTERS Alphonse, La Belgique ancienne et moderne – Géographie et histoire des communes belges, Bruxelles, 1873
(2) DELOOZ Roger, A la découverte de La Hulpe et Rixensart, novembre 1999, p. 131
(3) Rixensart Info, décembre 1997