Rue de La Hulpe

4fdca-2874832080

1920/1923 | La Villa Berthe, rue de La Hulpe à Rosières
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

b01c8-dyn008_original_640_409_jpeg_2676523_c4f68413e0e1869f949dffc57ce52651

F. Decueper – Café-Epiceries, coll. Michel Delabye

début XXe coll. Michel Delabye ↔ 2010 © Michel Delabye

ae1b8-3662459663-1

Vue sur la rue de La Hulpe à Rosières et la Laiterie Les Herbages, coll. Michel Delabye

b2859-3898965733-1

années 1930 | Rue de La Hulpe à Rosières
coll. Michel Delabye

Trois personnes posent devant le 13, rue de La Hulpe. A l’entrée de ce petit magasin, trois publicités : Belga (cigarettes), Vander Elst (tabac) et Ça-va-seul (1). Aujourd’hui, cet espace est occupé par la station service Shell. Assis sur le côté droit de la rue, un quatrième personnage s’est invité sur la photo.

commerces,rosieres,rue de la hulpe,a-va-seul

2010 © Michel Delabye

3bad9-1620573098-1

1995-1997 | Rue de La Hulpe à Rosières © Hommes et Patrimoine


(1) Gery Bouckey fonde en 1889 la Fabrique nationale de cirage, à Dixmude. « Au début, seuls les cirages portent ce nom. Les produits d’entretien des poêles et des cuivres qui sortent de l’usine de Bouckey s’appellent Briol, Cito, Gloria. En 1918, vu le succès de l’appellation, tous les produits sont baptisés ‘Ça-va-seul' » (cf Isabelle Dresse, Histoire de marques, Le Soir du 10 janvier 2004)