Villa Beau-Site, Art nouveau géométrique

genval,villa beau-site,art nouveau,avenue des combattants

1920 | Villa Beau-Site, avenue des Combattants 14 à Genval
érigée en 1908 par l’architecte Paul Hamesse pour l’entrepreneur De Waele
coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

En retrait de la voirie, enserrée entre deux Hêtres pleureurs remarquables (1), la villa, de forme cubique, présente quatre façades enduites d’un cimentage, simulant un grand appareil régulier de moellons. Une toiture débordante à pavillon brisé en ardoise en écailles et à l’arrière une bâtière transversale, à brisis recouvrent l’édifice. Les corniches en bois sont soutenues par des corbeaux en bois travaillés. Le bâtiment de deux niveaux, est construit sur hautes caves (2).

Né en 1877, Paul Hamesse, fils du peintre paysagiste Adolphe Hamesse, fut élève de l’architecte Ernest Acker, à l’académie de Beaux-Arts de Bruxelles. Diplômé en 1898, il entre ensuite dans l’atelier de Paul Hankar, et fera parti de la deuxième génération d’architectes ‘Art nouveau géométrique’, par opposition à la tendance ‘Art nouveau floral’, initiée par Victor Horta. A la mort de Paul Hankar, Paul Hamesse rejoint Alban Chambon, architecte-décorateur spécialiste incontesté des théâtres et lieux d’amusement dans l’Europe de la fin du 19ème siècle. Associant le plus souvent à ses créations ses deux frères, Georges et Léon, tous deux peintres-décorateurs, Paul Hamesse poursuivra une abondante production jusqu’à sa mort survenue en 1956.

__________
(1) ARBORESCENCE (association citoyenne rixensartoise), Hêtres pleureurs (Villa Beau-Site, Genval)
(2) STREEL Bernadette (WALLONIE DGO Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie), Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart, 2010

 

genval,villa beau-site,art nouveau,avenue des combattants

vers 1990 © Josette Verbois-Thonnard

 

Si l’entrepreneur De Waele en fut le premier propriétaire, cette villa fut ensuite la propriété de M. Van Gemmeren. Ses héritiers vendirent la villa à la commune de Genval en 1955 (3).

A partir de 1955 commença une lente dégradation due au manque d’entretien extérieur. La plus grande partie des grilles à front de rue disparurent. Le jardin, du temps où les services travaux occupaient les lieux, devint un dépotoir. Heureusement une occupation continue du bâtiment évita une détérioration qui aurait été dans ce cas très rapide (4).

Depuis la fusion des communes en 1977 le bâtiment fut totalement délaissé (5).

A la fin du 20ème siècle, l’architecte Paul Hamesse entra dans l’actualité lorsque sa maison Art nouveau a connu une triste fin. En effet, le 120 avenue de Tervuren a été démolie en 1993 nuitamment à l’instigation du bourgmestre de Woluwé-Saint-Pierre, alors qu’elle était en procédure de protection. Cet incident a provoqué la mobilisation de citoyens qui ont créé l’association Pétitions-Patrimoine. Cette prise de conscience va aboutir dans le classement d’une douzaine d’immeubles de Hamesse en région bruxelloise. 

Différentes interventions de sauvegarde de la villa Beau-Site de Genval apparaissent après un rapport de la Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire (CCAT) en 1993 (6).

__________
(3) Cercle d’Histoire de Rixensart
(4) Hommes et Patrimoine, 28 avril 2000, p. 1
(5) Cercle d’Histoire de Rixensart
(6) Cercle d’Histoire de Rixensart

 

4 Villa Beau Site avril 1996 Collection Cercle d'Histoire de Rixensart.jpg

avril 1996 | coll. Cercle d’Histoire de Rixensart

L’horizontalité est marquée par un soubassement et un cordon en calcaire. La façade avant est axée par la travée centrale en ressaut et terminée par un large fronton à arc surbaissé. Ce dernier est éclairé par de petites fenêtres géminées en dessous desquelles s’inscrit le nom de la villa et au-dessus, deux médaillons en relief ornés de têtes féminines à l’antique. Des blocs en calcaire sculptés soutiennent l’élargissement du fronton terminal: celui de droite porte l’inscription ‘HAMESSE ARCH’. Des fenêtres rectangulaires ou à arc surbaissé percent cette façade (7).

__________
(7) STREEL Bernadette (WALLONIE DGO Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie), Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart, 2010. 

genval,art nouveau,avenue des combattants,villa beau-site combattants

mars 2011 © Eric de Séjournet 

Villa Beau-Site 2007 Genval © Jean-Marie Jost - 1.jpg

2007 | Façade Nord de la Villa Beau-Site 
photo © Jean-Marie Jost

 

886. Villa Beau Site 8.2009 © Berna de Wilde (1).jpg

août 2009 | Entrée principale de la villa Beau-Site avant rénovation
photo © Berna de Wilde

L’entrée se fait en façade latérale gauche par un perron monumental, malheureusement pris dans une rampe en béton. La porte d’entrée est protégée par une véranda vitrée à structure métallique. La décoration intérieure est particulièrement soignée et bien conservée. Dans le hall d’entrée, le sol est recouvert d’une belle mosaïque aux motifs végétaux stylisés. Les plafonds sont stuqués également de motifs végétaux et animaliers. Dans le salon se déploie une décoration identique, aux mêmes ornements délicats. Les chambranles du bow-window sont ornés d’un décor de stucs peints à motifs animaliers signés Hopps (8).

__________
(8) STREEL Bernadette (WALLONIE DGO Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie), Liste des biens repris dans l’Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel de la commune de Rixensart, 2010. 

genval,villa beau-site,art nouveau,avenue des combattants

2013 | La rénovation de l’entrée principale est terminée
photo © Christian Petit

 

En 1998, des menaces de liquidation du bien amenèrent la création de l’association Hommes et Patrimoine afin de défendre cette villa Art Nouveau dont le volume harmonieux, de type ‘géométrisant’, domine la vallée de la Lasne et est entouré d’un jardin de près de 50 ares.

Sous la présidence de Michel Wautot, l’asbl Hommes et Patrimoine introduisit le 24 avril 1998 un dossier afin d’en obtenir le classement à titre monumental : toiture, les quatre façades, deux hêtres pleureurs (plantés vers 1900/1911), la cave en sous-sol, le rez-de-chaussée, et les huissières – portes en pich-pin. Le classement obtenu en 2000, mis la Villa Beau-Site à l’abri d’une démolition ou d’une transformation radicale (9).

En mai 2011, la Région wallonne accorda un premier subside de 544.325 euros (10).

__________
(9) Hommes et Patrimoine, mai 1999, p.3
(10) Hommes et Patrimoine, juin 2011, p. 2

genval,villa beau-site,combattants,art nouveau,paul hamesse

août 2014 © Christian Petit

Ce fleuron de l’Art Nouveau vient de subir un sacré lifting. Construite en 1908, la villa n’avait jamais été restaurée. L’architecte Pierre Hebbelinck a effectué un travail considérable. Le bâtiment a retrouvé ses couleurs d’origine, alors que de nombreux éléments ont été valorisés  (11).

__________

(11) ATTOUT Xavier – Une villa de Paul Hamesse retrouve la lumière, dans Espace-Vie n° 223, juillet-août 2012, p. 8-9