Chapelle de la Vierge, Saint-Roch et Saint-Guidon

Chapelle de la Vierge, Saint-Roch et Saint-Guidon
2000 © Hommes et Patrimoine & mai 2009 © Eric de Séjournet

Cette chapelle à chambre avec abside à trois pans est située rue de La Hulpe 16A, en face de l’École communale de Rosières.

Légèrement en oblique par rapport à la rue, elle semble accueillir ceux qui entrent dans Rixensart par Rosières. Autrefois lieu de culte, elle voyait aussi s’arrêter chez elle les processions. À défaut d’un écrit en précisant la date, l’édification se situe vraisemblablement vers 1832, année où le choléra fit son apparition en Belgique. Des registres cadastraux datant de 1834 la mentionnent et le plan belge cadastral de Vandermeulen, de 1837, la représente. En avril 2000, les murs extérieurs furent repeints et le faux appareillage de pierre blanche de façade disparut. Deux petites fenêtres latérales éclairent la chambre à I’arrière. Trois marches latérales mènent à un large seuil, posé sur un socle en pavé. Deux autres marches mènent à l’entrée. La croix au sommet du pignon et la pierre de dédicace ont disparu, tout comme à l’intérieur les statues de saint Roch, saint Guidon et sainte Marie de Cortone (1).

octobre 2014 | Chapelle de la Vierge, Saint-Roch et Saint-Guidon © Eric de Séjournet

(1) HOMMES ET PATRIMOINE, De potales en chapelles. Au gré des chemins de Genval, Rixensart et Rosières, Amélie Mélo Editeur, Collection Mémoire, 2000