189. Honneur aux soldats congolais

189. Honneur à l'Armée congolaise (Force publique) Genval Collection Cercle d'Histoire de Rixensart

Après 1945 – Lors de festivités entourant la Libération, Genval rend hommage aux soldats congolais qui ont servi sous l’uniforme belge au sein de la Force publique, parfois au prix de leur vie.

« La capitulation, le 28 mai 1940, de l’armée belge de campagne ne produit, d’abord, guère d’effet au Congo belge, aujourd’hui la RDC. L’effort de guerre colonial sera économique avant d’être militaire. Les premières bombes atomiques américaines n’auraient probablement pas été prêtes en août 1945 sans l’uranium congolais. Fin 1940, la Force publique (FP) est pourtant mobilisée, principalement au nord-est face à la menace italienne. C’est le 10th Belgian Congo Casualty Clearing Station qui a totalisé la plus longue présence d’une unité de la FP dans des zones de combat. Entre 1940 et 1945, 350 Congolais et 20 Belges, sous les ordres du médecin colonel Thomas, ont servi avec les Anglais au Kenya, en Abyssinie, en Somalie, à Madagascar et en Birmanie. 300 jeunes Belges, résidant ou réfugiés au Congo, ont aussi rejoint la South African Air Force durant la Guerre. Pour honorer ces militaires de la FP, la Belgique a créé en 1947 deux décorations spécifiques : la médaille commémorative de la campagne d’Abyssinie et la médaille africaine de la guerre 1940-1945 ».

Du 22 juin au 31 octobre 2010, le Musée Royal de l’Armée organisa l’exposition ‘Lisolo Na Bisu : Le soldat congolais de la Force publique (1885-1960)’.